#

Contamination

Contamination dans l'actualité

PublicitéDevenez annonceur

Toute l'actualité


Contamination dans les livres blancs


Contamination dans les ressources documentaires

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 août 2019
  • |
  • Réf : BIO600

Biofilms bactériens

Les biofilms bactériens, définis comme des consortia de micro-organismes autoassemblés localisés à une interphase, sont omniprésents. Impliqués dans de nombreuses infections cliniques mais aussi dans de nombreux désordres sanitaires et industriels, leur éradication constitue un véritable challenge pour l’industrie des matériaux, des peintures mais aussi pharmaceutique. Cet article rappelle les principaux domaines dans lesquels les biofilms posent question, les mécanismes physico-chimiques et biologiques impliqués dans leur formation, ainsi que les stratégies de lutte, comme l’élaboration de surfaces antiadhésives ou biocides et la recherche de molécules dites "antibiofilms".

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 juil. 2019
  • |
  • Réf : COR1000

Inhibiteurs de corrosion dans le traitement des circuits d’eau

Un inhibiteur de corrosion est une substance chimique qui, présente à une concentration appropriée dans un système de corrosion, diminue la vitesse de corrosion sans changer notablement la concentration en agent corrosif. Les inhibiteurs de corrosion sont rarement utilisés seuls. Ils sont souvent associés à des inhibiteurs d'entartrage, des produits modifiant sensiblement le milieu et des biocides. L'emploi de ces produits a souvent un effet direct ou indirect sur les processus d'inhibition de la corrosion. Enfin, l'emploi d'un inhibiteur doit être conforme à la législation en vigueur.

  • Article de bases documentaires
  • |
  • 10 oct. 2018
  • |
  • Réf : G1791

Protection localisée par flux d’air

La protection localisée d’ambiance par flux d'air consiste à préserver des éléments de toute contamination aéroportée lorsque l’usage de barrières solides n’est pas envisageable. La difficulté réside dans le maintien de la barrière contre la contamination, à l’interface entre la zone à protéger et l’ambiance, malgré des perturbations courantes ou exceptionnelles qui viennent affecter sa stabilité ou simplement la briser. Cet article présente les principes physiques qui sont à la base de la protection localisée, et illustre par des exemples concrets sa mise en œuvre.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 30 juil. 2011
  • |
  • Réf : 0184

Stocker et entretenir les EPI

La fourniture d’un équipement de protection individuelle (EPI) à un salarié pour le protéger d’une situation de travail évaluée dangereuse lors du processus d’évaluation du risque chimique ne suffit pas. Même si les caractéristiques initiales de l’équipement sont correctes et en adéquation avec l’efficacité de protection recherchée, le maintien dans le temps de cette efficacité doit être maîtrisé et la gestion de cet équipement, dont le stockage et l’entretien font partie, est à intégrer aux systèmes de fonctionnements existants.

Comment s’assurer que :

  • L’EPI est disponible ?
  • L’intégrité de l’EPI reste intacte ?
  • Son efficacité répond toujours aux facteurs de protection recherchés ?
  • Il ne va pas lui-même contaminer l’environnement de travail ?
  • Il sera éliminé selon la bonne filière de déchet ?

Cette fiche vous permettra :

  • d’établir un référentiel pour vous assurer que les conditions de stockage et d’entretien des EPI sont respectées ;
  • de garantir les caractéristiques intrinsèques de l’EPI mis à disposition.

Au fil de cette fiche, vous allez vous créer un guide des bonnes pratiques pour le stock et l’entretien des EPI. Par la suite, ce manuel guide ou référentiel vous aidera à informer, sensibiliser, contrôler les utilisateurs de ces mêmes EPI.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 02 mai 2012
  • |
  • Réf : 0482

Responsabilité environnementale et ICPE : champ d’application

Le dommage environnemental est celui qui affecte de manière grave certaines composantes de l’environnement : les espèces et habitats naturels, les eaux, les sols, les services écologiques.

La « responsabilité environnementale » est un régime de responsabilité spécifique, qui a pour objet la prévention et la réparation de ce dommage.

L’environnement étant un bien non approprié, il convient de souligner qu’une personne victime d’une pollution ne peut demander réparation de son préjudice sur le fondement du régime de la responsabilité environnementale.

La mise en cause de votre responsabilité environnementale vient ainsi s’ajouter aux responsabilités de droit commun :

Il est important d’identifier :

  • les cas dans lesquels votre responsabilité environnementale peut être mise en cause ;
  • les cas dans lesquels votre responsabilité environnementale ne peut pas être mise en cause.

180 fiches actions pour auditer et améliorer vos réponses aux obligations relatives aux installations classées pour la protection de l'environnement

  • Article de bases documentaires : FICHE PRATIQUE
  • |
  • 18 mars 2015
  • |
  • Réf : 1415

Autres tests de validation

Différents guides traitent de méthodes de validation : SH GTA 04, norme NF X 90-210, guide SFSTP ou encore SFBC. L’objectif commun de ces guides reste d’étudier les méthodes pour identifier les facteurs induisant des erreurs sur les résultats et d’aider à les quantifier et les interpréter.

Dans le même objectif, voici une liste de tests supplémentaires à ne surtout pas négliger :

  • contamination ou effet mémoire ;
  • stabilité des réactifs ;
  • corrélation de méthodes ;
  • sensibilité ;
  • spécificité.

Les fiches pratiques répondent à des besoins opérationnels et accompagnent le professionnel en le guidant étape par étape dans la réalisation d'une action concrète.


INSCRIVEZ-VOUS AUX NEWSLETTERS GRATUITES !