Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Bioo : la start-up qui produit de l’électricité avec des plantes

Posté le par La rédaction dans Entreprises et marchés

Bioo est une toute jeune start-up espagnole créée par trois étudiants andalous. Leur idée : produire de l’électricité grâce à des batteries biologique qui utilisent le processus de photosynthèse. La jeune pousse vise une croissance rapide.

« L’énergie n’a jamais été aussi verte ». C’est sur ce slogan que Bioo va lancer, le 11 avril 2016, une campagne de crowdfunding sur la plateforme Indiegogo. L’objectif est de faire connaître le procédé par un premier produit très pédagogique : un bac avec une plante munie d’une batterie. Vendue 99 euros l’unité, l’installation (3,5 Volts et 0,5 Ampère) doit permettre de recharger un téléphone portable 3 fois par jour.

bioo plante2

Comment ça marche ?

Bioo a développé une batterie biologique qui contient des micro-organismes capables de décomposer les molécules métabolites (composés organiques intermédiaires) que la plantes n’utilise pas pour la transformer en énergie. « Nous avons travaillé 9 mois sur ce procédé et maintenant, nous sommes sûrs que la photosynthèse est une des solutions d’avenir. Nous venons de breveter notre concept », explique Pablo Vidarte, l’un des étudiants-fondateurs. Des prototypes ont déjà été testés par des partenaires prestigieux comme la compagnie pétrolière espagnole Repsol. Et contrairement aux autres énergies renouvelables, celle-ci n’est pas intermittente. Elle produit de nuit comme de jour.

Croissance rapide

Bioo ne compte pas s’arrêter à sa plante chargeur de portable. Les ingénieurs ont déjà mis au point un panneau d’un mètre carré destiné aux parcs et jardins particuliers. Les panneaux auraient une capacité comprise entre 3 et 40 Watts chacun selon les configurations. Pablo Vidarte estime que pour alimenter une maison moyenne en électricité, un jardin de 100 m² serait suffisant, voire moins si celui-ci dispose davantage d’arbres que de plantes. Il estime que son produit pourra concurrencer n’importe quelle énergie renouvelable, à commencer par les panneaux solaires. A production équivalente, Pablo Vidarte estime le coût moyen du solaire à 15 000 € contre 3 000 € pour ses panneaux. « Le retour sur investissement est d’environ 4,4 ans », affirme le co-fondateur de Bioo. La start-up espère organiser une première levée de fonds dès juin, avec comme objectif d’atteindre les 250 000 euros.

Par Romain Chicheportiche

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction

Les derniers commentaires

  • c,est vraiment un concept révolutionnaire, et qui est en plus écologique et a un prix minime, ça donne vraiment envie de l’utiliser, notamment dans les éco-quartiers, et il serait possible même d’utiliser cette technologie dans un concept de ville éco-responsable et auto-suffisante, ce qui avancerait beaucoup les recherches sur l’énergie, et ferait faire un bond dans le futur aux entreprises de construction modernes, car, en plus de révolutionner les infra-structures, il pourra aussi être amélioré, parce que, le seul problème de cette invention, c’est que un pot coute 100 euros, pour recharger 3 fois un téléphone, alors que ça serait un retour sur investissement bien trop long, a cause de la production trop faible, mais ça reste un point technologiquement et environnementalement bon, je suis donc bien disposé a utilisé cette technologie lorsqu’elle sera commercialisée en France.

  • Toutes sortes d’innovations de ce genre sont intéressantes à condition au préalable de réformer tout le système politique mondial corrompu par les lobbies des énergies existantes, conclusion : c’est voué à l’échec évidemment !


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !