Logo ETI Quitter la lecture facile

Blueseed : le projet dantesque des entrepreneurs

Posté le par La rédaction dans Entreprises et marchés

Au large des côtes de San Francisco, Max Marty et Dario Mutabdzija, deux entrepreneurs zélés envisagent de construire Blueseed, une ville flottante afin de contourner les lois sur l'immigration.

Tout est parti d’une envie simple : s’affranchir des complications liées à l’obtention d’un visa américain pour travailler sur leur sol. Car bien qu’ils se trouvent limités par les quotas de visa délivrés aux travailleurs étrangers, les États-Unis désirent davantage de main-d’oeuvre qualifiée. Un besoin n’étant pas comblé par la production d’ingénieur chaque année par les universités.

La réponse à ce souhait pourrait bien se nommer Blueseed, un projet ambitieux de construction d’un bateau pharaonique regroupant plus de 1 300 entrepreneurs venus du monde entier. Il s’agit en fait d’une espèce d’incubateur de start-up située dans les eaux internationales.

Quelques détails du projet fou ont d’ores et déjà été dévoilés. Le prix du loyer mensuel par exemple devrait osciller aux alentours de 1 200 dollars. Évidemment, pour entamer le développement, un apport de fonds important est nécessaire. Il resterait 27 millions de dollars à trouver pour boucler le budget.

Les deux entrepreneurs de la Silicon Valley auraient fait appel au crowdfunding, le financement participatif, pour lever les fonds qu’ils espèrent obtenir avant 2014. Date à laquelle ils souhaitent démarrer la construction. Depuis un an, 65 partenaires (universités, incubateurs et même le constructeur automobile Rolls Royce) contribuent à faire évoluer le projet.

Le Blueseed présente un avantage majeur pour les entrepreneurs, à savoir le choix de la domiciliation fiscale. N’étant pas soumis à cette contrainte, ils pourront librement choisir de s’affilier à des paradis fiscaux tels que les îles Marshall ou les Bahamas. Une nouvelle qui devrait en ravir plus d’un. Qui plus est, le projet se veut en phase avec les problématiques écologiques actuelles de développement durable. Ainsi, l’île flottante devrait être alimenté par l’énergie solaire et présentera plusieurs espaces verts.

C’est un fait, le bateau a pour vocation d’offrir un cadre de travail hors pair, réunissant les start-ups et leurs idées novatrices. Mais il laissera aussi une grande place aux loisirs. Les possibilités de détentes seront en effet nombreuses. Entre autre, les entrepreneurs pourront faire de la gym, se changer les idées au restaurant ou se divertir devant un film. Et pour ceux qui désireront rester dormir sur place, des containers feront office d’habitation. Oui, Max Marty et Dario Mutabdzija ont pensé à tout.

Avec tout ces concepts, un design futuriste, Blueseed a tout du projet insolite et extraordinaire. Alors que les initiateurs s’échinent à réunir les fonds, seul l’avenir nous dira s’il verra ou non le jour.

Par Sébastien Tribot, journaliste scientifique

 

Découvrez notre offre de formation Projets :


Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !