Logo ETI Quitter la lecture facile

Comme si vous y étiez

Une expédition sur les traces du réchauffement climatique #5

Posté le par Xavier Lula dans Environnement

Aller constater par eux-mêmes les effets du réchauffement climatique sur le plus impacté des écosystèmes : voilà le défi que ce sont lancés 4 amis il y a un an. Arrivés au Groenland le 13 mars, Charlotte, Maÿlis, Louis et Alban évoluent actuellement au milieu de températures avoisinant les -25°C. Voici le cinquième épisode de leur expédition.

« 26eme jour d’expédition Sur les Traces de l’Or Blanc.

Après avoir traversé Jameson Land, nous avons atteint la Terre de Liverpool qui s’y trouve à l’Est. Nous y avons posé un camp pendant 4 jours qui nous ont permis d’explorer les alentours et d’y faire un peu d’alpinisme. Nous avons décidé de remettre un peu de challenge dans notre aventure en décidant de rentrer à pied à Ittoqqorttormitt (la ville de 450 habitants tout au Sud de la Terre de Liverpool) en passant par l’est.

image1

Nous voici donc de retour sur la banquise avec nos amis les Icebergs mais côté Océan Arctique. Nous avons posé un camp près d’une cabane de pêcheurs/chasseurs dont voici la photo (ci-dessus). C’est un signe que nous nous rapprochons enfin d’une civilisation après avoir croisé les traces d’une faune et une flore qui pour l’instant se cache.

Lors de ces 4 semaines, nous avons pu apercevoir sur la neige les  empreintes de nombreux mammifères : renards, lapins, loups, ours blanc (surnommé Le seigneur de l’Arctique) bœufs musqués; mais nous n’avons entraperçu que ces derniers, au pelage noir.

Côté mer, nous avons deviné au loin des tâches noires qui d’un coup disparaissent de la banquise; des phoques qui profitaient d’un bain de soleil.

La flore aussi s’adapte à cet environnement hostile : pas d’arbres ne poussent, que des arbustes bas de 5cm qui résistent au vent et hibernent sous la neige. C’est sûr, l’Homme n’est pas ici dans son environnement non plus et seules quelques cabanes lui permettent de s’éloigner de la ville. Faune, flore et civilisation attendent toutes la même chose : l’été et le dégel. On se demande quelles sont les impacts du réchauffement climatique sur cet équilibre.

Nous tenterons d’y répondre la semaine prochaine en direct d’Ittoqqorttormitt pour la dernière étape de l’expédition. »

 

Pour aller plus loin

Posté le par Xavier Lula


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !