Logo ETI Quitter la lecture facile

La France, élève moyenne du développement durable

Posté le par Matthieu Combe dans Environnement

L'ONU compte 17 Objectifs de Développement Durable d'ici 2030. Selon l'INSEE, la France occupe une "position moyenne" en termes de réalisation de ces objectifs, dans l'Union Européenne. Pauvreté et inégalités, santé, emploi et éducation, environnement et gouvernance... tour d'horizon des dimensions couvertes.

En 2015, les pays de l’ONU se sont entendus sur 169 cibles et 232 indicateurs statistiques pour suivre l’atteinte des 17 Objectifs de Développement durable au niveau mondial. L’Europe s’est dotée d’un tableau de bord avec 100 indicateurs de suivi. La France en a sélectionné 98 pour sa part. Pour comparer les pays européens, l’INSEE se base sur l’analyse  des indicateurs européens, fournis par Eurostat.

Entre réussite et limites

Pauvreté et santé, voici deux points où la France s’en sort bien. Seulement 17,1% des Français sont en risque de pauvreté ou d’exclusion sociale, contre 22,4% au niveau européen. L’espérance de vie à la naissance en France est la troisème d’Europe : 82,7 ans, derrière l’Espagne (83,4 ans) et l’Italie (83,1 ans).

Lorsque l’on s’intéresse à l’environnement, le bilan est nuancé. La consommation d’énergie finale a baissé de 9% depuis 2005, comme dans l’ensemble de l’UE. Grâce à l’électricité d’origine nucléaire, les Français émettent 7,1 tonnes par habitant en 2016. C’est 18% de moins que la moyenne européenne. Mais le revers de la médaille est que la part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie augmente à un rythme inférieur que la moyenne européenne.

Concernant la pollution de l’air par les particules fines ou le développement de l’agriculture biologique, la France se situe proche de la moyenne européenne. Le gros point noir est l’artificialisation des sols. Elle est de 456 m2 par personne, contre 363 m2 au niveau européen.

L’éducation au cœur de la transition

« En matière d’éducation, la France fait mieux que la moyenne européenne sauf pour la proportion de jeunes de 15 ans ayant de faibles compétences scolaires« , rapporte l’INSEE. En effet, le nombre de jeunes de 15 ans ayant une maîtrise insuffisante en lecture, mathématiques et sciences est supérieur à la moyenne européenne.

Si l’éducation est bonne, l’accès à l’emploi reste difficile. 13,9% des jeunes de 15 à 29 ans ne travaillent pas et ne suivent ni études ni formation. Le taux d’emploi des 20-34 ans récemment diplômés est l’un des plus faibles d’Europe : 74,4%, contre 80,7% au niveau européen. Le taux de chômage longue durée atteint pour sa part 4,2 % contre 3,4 % en Europe.

Notons un point inquiétant : toute politique de développement durable doit avoir une gouvernance forte pour entraîner les parties prenantes. Mais la population française n’a pas confiance dans les institutions européennes. Seulement 39% des Français font confiance au Parlement européen, contre 45% des Européens. En septembre, Emmanuel Macron présentera sa feuille de route pour la mise en œuvre des ODD , en marge de l’Assemblée générale de l’ONU. Ce Forum Politique de Haut Niveau des chefs d’Etat pour le développement durable a lieu tous les quatre ans et cela sera le premier depuis l’adoption des ODD en 2015. Il devra prendre des engagements forts s’il veut réellement améliorer la position de la France dans le développement durable.

Pour aller plus loin

Posté le par Matthieu Combe


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !