Logo ETI Quitter la lecture facile

Agenda

L’avion-fusée, réalité en 2050 ?

Posté le par La rédaction dans Énergie

Un porte-parole d'EADS a lancé les hostilités peu avant l'ouverture du salon du Bourget : EADS plancherait sur un « avion-fusée », le ZEHST, qui relierait Paris à Tokyo en 2h30, volerait à 32 kilomètres d'altitude et fonctionnerait à l'aide d'un biocarburant à base d'algues.

Le groupe industriel européen EADS (European Aeronautic Defence and Space Company), spécialisé dans l’aéronautique, n’a pas fait pas dans la demi-mesure peu avant l’ouverture du Salon du Bourget, le Paris Air Show, qui a débuté ce lundi. Par le biais de son directeur général délégué des technologies et innovations, Jean Botti, – et alors qu’une maquette du ZEHST doit être présentée lors du salon au format 1/14e –, EADS a tenu à affirmer que ce projet n’était pas de l’ordre de l’utopie.

L’avion « hypersonique » ZEHST, acronyme de « Zero Emission High Speed Transport », devrait donc être capable de relier Paris à New-York en 1h30, Paris à Tokyo en 2h30 (contre 11h30 aujourd’hui). D’une longueur d’environ 80 mètres, d’une envergure de 35 à 40 mètres, il devrait pouvoir transporter entre 60 et 100 passagers à une vitesse de Mach 4 (4 800km/h) et à une altitude de 32 kilomètres (contre 10 aujourd’hui), dans la stratosphère, bien en deça de sa limite supérieure, la stratopause.

Utilisant des turboréacteurs fonctionnant avec un biocarburant à base d’algues lors de la phase de décollage, un moteur de fusée lors de l’ascension et deux stratoréacteurs lors de la phase de vol de croisière, il présente les caractéristiques d’une aile Delta, « parce que l’aérodynamique veut que l’on minimise toutes les trainées », explique Jean Botti sur Europe 1. Le moteur fusée existerait déjà, et une commercialisation pourrait être envisagée à l’horizon 2050.

Il visera une clientèle d’affaires, comme le Concorde avec qui la comparaison semble inévitable. « Il faut prendre toutes les mesures de sécurité et s’assurer que tout ce qu’on a prévu sera validé », a-t-il encore expliqué, ajoutant que cet avion-fusée ne polluera pas l’atmosphère… mais l’espace.

Voici une courte vidéo en image de synthèse :

 

Par Rahman Moonzur

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !