Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Le marché de l’impression 3D explose, dynamisant du même coup celui des matériaux

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

Le domaine des matériaux d’impression 3D pourrait dépasser le milliard de dollars dès 2019.

L’étude publiée par le cabinet Markets & Markets dévoile l’ampleur du phénomène. L’impression 3D, véritable technologie de rupture, est une véritable locomotive pour les marchés associés, notamment celui des matériaux d’impression 3D. Ainsi, le secteur de ces matériaux atteindra probablement  1.052 milliards de dollars en 2019. Aujourd’hui, ce marché est estimé à 400 millions de dollars, mais Markets & Markets table sur une progression annuelle de 20.4%. Une évolution cohérente avec celle du marché de l’impression 3D en général qui affiche lui aussi un dynamisme de 20% par an selon l’étude du cabinet Xerfi.

Si l’imprimante 3D peine à pénétrer les foyers, les industriels ont bien compris le potentiel exceptionnel de l’impression 3D. Aujourd’hui très utilisé dans le médical, l’aéronautique ou encore l’automobile, l’impression 3D profite des progrès liés aux procédés et aux matériaux. Les plus utilisés sont les plastiques, dont le marché devrait passer de 250 millions de dollars en 2014 à 671 millions en 2019. Les plastiques utilisés pour l’impression 3D sont principalement l’ABS et le PLA, mais on retrouve aussi des photo-polymères et du nylon. Les plastiques représentent 64% du marché des matériaux d’impression 3D, loin devant les métaux, les céramiques et les matériaux hybrides.

Les grands acteurs des matériaux 3D sont les américains 3D Systems Inc. et Stratasys Ltd., le suédois Arcam AB et l’allemand ExOne Gmbh.

D’après l’étude, les plastiques resteront les matériaux les plus utilisés dans les années à venir en impression 3D, une position dominante confortée par le développement futur des imprimantes personnelles. Un point de vue modéré par le cabinet Xerfi dont l’étude parue en octobre indiquait que ce secteur restait encore marginal et ne devrait pas connaitre d’évolution particulière. Pour preuves, en 2013, seulement 72500 imprimantes ont été vendues dans le monde.

En attendant le développement des applications privées, l’impression 3D séduit les industriels. L’industrie spatiale apprécie le faible coût de petites séries comparé à l’utilisation d’un moule et réfléchit à utiliser les imprimantes 3D pour fabriquer directement des pièces dans les stations spatiales, de son côté la médecine fabrique des prothèses auditives et dentaires par impression de façon standard, et récemment une voiture entière a été imprimée.

Par Audrey Loubens

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !