Logo ETI Quitter la lecture facile

Réparation tout-temps des conduites endommagées

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

Une résine époxy exploitable pendant deux heures avant polymérisation : c'est la dernière innovation du spécialiste britannique de la réparation d’égouts pour lutter contre le mauvais temps et mieux planifier les interventions. 

Creuser des égouts coûte cher et n’est pas une tâche facile. Les rues sont bloquées pendant que des pelleteuses défoncent la chaussée, qui devra être remise en état en fin d’opération. Cela explique ainsi le succès des solutions sans tranchées. À l’aide de caméras et d’enveloppes souples renforcées de résine, il est possible de procéder aux réparations par les bouches d’égout. L’enveloppe qui est saturée de résine et introduite dans la conduite permet, après séchage, d’obtenir un « tuyau dans le tuyau ». Les résines habituellement utilisées sont à base de polyester et durcissent à température ambiante. Après mélange, elles peuvent être travaillées pendant 30 à 60 minutes, ce qui peut parfois poser problème. Alan Carolan, responsable des travaux et du chemisage chez Machmade, société franchisée Dyno-Rod, spécialiste leader des réparations d’égouts à Liverpool (Grande-Bretagne), a constaté que la résine à base de polyester avait montré ses limites lors des chaleurs du début de l’été 2010 : « Nous avons eu des températures frisant les 30°C tous les jours. Le personnel utilisait du polyester mais la polymérisation était trop rapide. Il  n’avait pas le temps d’installer l’enveloppe qu’elle était déjà sèche. »

Pour les conduites de 10 à 15 centimètres de diamètre, Alan Carolan a donc décidé d’utiliser la résine époxy Epropox 120 de Trelleborg qui reste exploitable pendant environ 2 heures. « Il faut environ une heure et demi à deux heures pour durcir l’enveloppe à l’aide d’eau chaude et ça marche bien. Il n’y a pas beaucoup de marge d’erreur, mais on obtient une très bonne finition de l’enveloppe, sans aucun pli. L’un des principaux atouts de la solution est la fiabilité de la nouvelle résine. On peut mieux estimer le temps de travail. Avec un séchage à l’air ambiant, on n’est jamais sûr », indique Alan Carolan. La gamme Epropox comprend des résines à plusieurs durées d’emploi allant de 60 minutes à 44 heures à 25°C, ce qui permet aux opérateurs de choisir le produit qui leur convient le mieux. Les résines à la durée d’emploi la plus longue sont utiles pour les égouts très larges, pour lesquels l’enveloppe peut être imprégnée à l’usine ou au dépôt, évitant ainsi les perturbations sur le lieu de l’intervention. Lorsque l’enveloppe est mise en place, on peut entamer l’opération de polymérisation à l’aide de vapeur ou d’eau chaude, ce qui permet de mieux contrôler le processus. « C’est une façon de minimiser les risques. Pas de gaspillage et pas de panique car on a amplement le temps de travailler », explique Dave Illingworth, Directeur Général de Machmade.

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !