Logo ETI Quitter la lecture facile

Salon du Bourget 2019: les innovations made in France

Posté le par Pierre Thouverez dans Entreprises et marchés

Espace, armement, aéronefs, matériaux… Ces quatre secteurs de l’industrie aéronautique mondiale devraient être les principaux pourvoyeurs d’innovations du salon. Présentation en avant-première des nouveautés tricolores qui devraient rythmer cette édition 2019.

Les organisateurs du 53 ème salon du Bourget ont voulu faire de l’innovation un thème central de l’événement. Les secteurs aéronautique et spatial sont donc évidemment à l’honneur. Mais l’innovation ne se limite pas seulement aux services et aux produits: en effet, c’est toute la supply chain de l’industrie aéronautique qui évolue. Et l’innovation est au coeur de cette mutation. L’usine du futur a toute sa place au Bourget.

L’industrie hexagonale a réussi à se faire une place enviable sur ce marché ultra-concurrentiel.

Le moteur Prometheus (Crédits: ArianeGroup)

Dans le domaine spatial, le CNES présentera pendant le salon des innovations ayant trait aux lanceurs et au moteur à bas coup Prometheus. Ces moteurs remplaceront à l’horizon 2030 les actuels Vulcains.  Réutilisables jusqu’à 5 fois et dotés d’une poussée variable avec un maximum à 100 tonnes, ils fonctionneront avec le couple oxygène/méthane (en place du couple oxygène/hydrogène utilisé aujourd’hui). Futuriste, la conception de ces moteurs fera appel massivement à la fabrication additive.

En effet, impossible aujourd’hui d’imaginer un process industriel dans le secteurs des hautes technologies qui n’y fasse pas appel. Une entreprise française, Coretechnologie, propose des logiciels entièrement développés pour l’impression 3D. Parmi eux, 4D Additive, un logiciel qui permet de modifier et de corriger les modèles en géométrie exacte afin d’obtenir des données optimisées, permettant d’améliorer la qualité d’impression. En effet, et c’est une première, les modèles 3D de tous les formats CAO courants peuvent être lus et préparés directement pour des procédés de production additive.

Au-delà des solutions logicielles, l’industrie tricolore est présente sur le domaine des imprimantes 3D, avec notamment la présence de la société SPEMA. Cette société, exerçant pour les secteurs de la défense, de l’aéronautique et du nucléaire (entre autres), utilise des machines outils à commande numérique pour le fraisage, le tournage, la rectification et l’électro-érosion. Les 64 machines à commande numérique que possède SPEMA ont atteint en 2018 2500 heures de production chacune.

Le drone Vahana, présenté par Airbus (Crédits: AirbusGroup)

Pour ce qui est du transport aérien, Airbus reste un pourvoyeur d’innovations important. Même sur les drones. C’est le cas du Vahana, un drone destiné au transport de personnes. Il s’agit d’un VTOL, c’est à dire d’un avion à décollage vertical. Totalement électrique et autopiloté, le projet lancé en 2016 et dont les premiers tests ont été réalisés avec succès l’année dernière est pour Airbus un symbole fort en termes d’innovation.

Restons dans le domaine des drones avec la start-up XSun, qui présentera cette année un micro-drone à énergie solaire. Cette innovation, baptisée Solar X One, est en fait le premier modèle de drone indépendant énergétiquement (car équipé de panneaux solaires) et capable de prendre ses propres décisions.

Le drone solaire Solar X One (Crédits: XSun)

L’engin possède une aile à double support qui combine aérodynamisme pour le vol et cellules photovoltaïques pour la production d’énergie. Une innovation qui permet d’imaginer ce drone remplir des missions programmées de manière totalement autonome.

Pour la sécurité des pilotes, une jeune start-up française, Safetyn (hébergée dans l’accélérateur Airbus Biz Lab de Toulouse) développe une box qui, munie de multiples capteurs, permettra aux conducteurs de petits avions motorisés de bénéficier de meilleures conditions de sécurité. Même si rien n’a encore été dévoilé, cette innovation devrait permettre au pilote de gérer des paramètres jusqu’ici peu pris en compte comme la présence d’oiseaux près de l’appareil, le rythme cardiaque du pilote… Rappelons que dans l’aviation récréationnelle, la mortalité est cent fois plus importante que dans l’aviation commerciale.

Enfin, cette 53ème édition sera l’occasion de découvrir concrètement le Lifi (internet par la lumière), technologie qui permet d’obtenir internet sans câble, et avec un débit 100 fois plus puissant que ce que propose le Wifi à l’heure actuelle. Cette démonstration sera organisée par l’équipementier Latécoere et la strat-up française Oledcomm, spécialisée dans la fourniture de solutions Lifi.

Pour aller plus loin

Posté le par Pierre Thouverez


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !