Logo ETI Quitter la lecture facile

Un tableau de bord entièrement virtuel

Posté le par La rédaction dans Informatique et Numérique

Fujitsu Microelectronics Europe a développé une solution système qui illustre les possibilités de réalisation de tableaux de bord totalement virtuels pour les futurs véhicules particuliers et utilitaires. Plus simples que les systèmes électromécaniques, ils modifient l’affichage en fonction des situations réelles de conduite.

Les tableaux de bord électromécaniques sont de plus en plus remplacés par des visualisations entièrement numériques, réduisant ainsi la complexité des systèmes et le recours à de nombreuses variantes de production. En offrant une grande souplesse et en affichant seulement les contenus correspondant à des situations de conduite précises, ces nouveaux affichages d’instruments contribuent à une sécurité accrue du véhicule. Fujitsu Microelectronics Europe (FME) a développé un nouveau concept d’applications montrant les possibilités de réalisation de tableaux de bord virtuels pour les futurs véhicules particuliers et utilitaires. Ce démonstrateur vise à fournir une solution système complète, correctement dimensionnée, qui regroupe les parties hardware et software, une application de démonstration ainsi qu’un outil de support permettant le redémarrage rapide d’un développement. Conçu en étroite collaboration avec Icon Incar, un studio professionnel de design automobile implanté en Allemagne, il présente des fonctionnalités 3D (utilisant OpenGL ES 2.0) aussi impressionnantes que réalistes qui affichent différents tableaux de bord en haute résolution en fonction de situations réelles.Trois modes de fonctionnement ont été développés :  le mode  » Basic «  qui, axé sur la facilité d’utilisation des menus application, réduit la quantité d’information afin que le conducteur se concentre sur l’essentiel au moyen d’éléments de design harmonisés. Faisant office d’interface standard, ce mode fournit au conducteur toutes les informations nécessaires et appropriées à la conduite. La palette de couleurs  » Ice  » mélange des teintes douces à des éléments déjà clairement structurés. L’ensemble de la scène reproduit un tunnel et donne une impression d’espace infini. Un curseur se déplace sur un axe défini dans le fond. Ce dernier permet l’affichage d’éléments mobiles qui apparaissent plus petits ou plus grands selon leur distance ou leur importance. L’utilisateur peut choisir entre les vues  » navigation « ,  » média « ,  » téléphone et assistance  » ; – le mode  » Sports  » qui est conçu pour impressionner l’utilisateur avec sa palette de couleurs  » Fire  » dont le fond rouge affiche des instruments à aiguilles traditionnels. Le tableau de bord ne donne qu’un minimum d’information pour que l’attention du conducteur reste fixée sur la route. Des informations importantes, comme celles du compte-tours, sont affichées au centre. D’autres fonctionnalités de couleurs entrent en jeu si l’aiguille de vitesse passe en zone rouge. Les informations de vitesse sont affichées sur la droite, tandis que la gauche donne des informations sous la forme d’un chronomètre ;  – le mode  » Stop « , qui occupe toute la surface de l’affichage, fournit des informations sur le véhicule. Il est utilisé quand des informations de circulation habituellement affichées n’ont pas besoin de l’être comme, par exemple, au feu rouge, quand la voiture est à l’arrêt ou quand le moteur est arrêté. Dans ces cas, les informations de vitesse et autres données standard ne sont pas nécessaires. Le conducteur peut faire apparaître des informations sur le véhicule, la route ou l’état de la circulation. Il serait même possible d’intégrer à la scène des informations sur les feux tricolores, comme la durée d’un feu rouge par exemple. 

L’affichage varie en fonction des conditions de conduite © Fujitsu Microelectronics Europe (FME)
L’application utilise le processeur graphique MB86298  » Ruby  » de Fujitsu dédié aux applications embarquées, la technologie de ce cœur graphique servant de base aux SoC (systèmes sur puce) de future génération. Elle regroupe des fonctions issues de l’informatique visuelle et de l’automobile et ouvre la voie à d’impressionnantes applications dans les véhicules. En plus de quatre unités de capture vidéo intégrées et de deux contrôleurs d’affichage intégrés, l’architecture  » unified shader  » de la carte graphique est entièrement compatible avec Kronos OpenGL 2.0. Cette application utilise aussi CGI Studio, la nouvelle plate-forme de développement logiciel indépendante de Fujitsu Microelectronics Embedded Solution Austria GmbH (FEAT). Ce logiciel a été conçu spécifiquement pour le développement d’interfaces graphiques homme/machine pour les tableaux de bord automobiles 3D et pour les systèmes d’info-divertissement (HMI/GUI). En plus de son moteur logiciel 3D  » Candera « , CGI Studio comporte une chaîne d’outils d’édition continue basée sur  » Scene Composer  » ainsi que le processus de développement logiciel nécessaire.Par Marc Chabreuil

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !