Logo ETI Quitter la lecture facile

Les nouveaux robots Eporo de Nissan imitent les bancs de poissons

Posté le par La rédaction dans Informatique et Numérique

Le constructeur automobile japonais s'est inspiré du comportement des bancs de poissons pour améliorer son système de prévention d'accidents. Résultat : le robot voiture Eporo présenté sur le salon Ceatec Japan 2009. Explications.

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/61545.htmLors du salon CEATEC Japan 2009, qui a eu lieu du 6 au 10 octobre au Makuhari Messe de Chiba, Nissan a présenté son nouveau type de robot-voiture nommé Eporo. Le constructeur automobile s’est inspiré du comportement des bancs de poissons pour améliorer son système de prévention d’accidents.Les algorithmes développés par les ingénieurs de l’entreprise permettent aux appareils d’éviter des obstacles sans provoquer de collisions avec les autres Eporo en mouvement. Ces algorithmes sont basés sur trois règles qui s’appliquent en fonction des zones définies ci-dessous.
Voir la vidéo
Présentation d’Eporo à CEATEC Japan 2009 (vidéo en anglais), crédit : networkworld
 Règles du comportement des poissons :
  • Zone 1 : éviter des Collisions. Changer la direction du mouvement sans entrer en collision avec d’autre poisson.
  • Zone 2 : avancer côte à côte. Avancer côte à côte avec d’autres poissons tout en gardant une certaine distance entre chaque poisson et en faisant correspondre leur vitesse.
  • Zone 3 : se rapprocher. Se rapprocher des poissons qui se situent à distance.
 
Zones d’application des règles
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/61545.htm
Crédit : Lanson Florian
Pour reconnaître leur entourage et se déplacer, les poissons tirent parti principalement de la vue et de la ligne latérale, organe sensoriel présent le long du flanc de l’animal qui permet de percevoir les vibrations de l’eau. Ils forment ainsi des bancs en utilisant les trois règles définies précédemment. Pour reproduire le sens de la vue et la ligne latérale, Nissan recourt respectivement à des communications Ultra Wideband (UWB) et à un télémètre laser. L’UWB est utilisé pour calculer la position de la cible et son écart en se servant du temps de propagation des signaux. Le télémètre mesure la distance d’un obstacle proche grâce à la réflexion d’un rayon laserChaque Eporo distribue les informations qu’il possède à son entourage grâce à de courtes transmissions, ce qui permet au banc de voyager en toute sécurité tout en changeant sa formation en fonction du besoin (voies larges ou étroites). Il s’agit, selon l’entreprise, de la première fois au monde qu’un groupe de robots se déplace en partageant leur positionnement via les technologies de communication. A noter tout de même que ces méthodes ne prennent toute leur ampleur que lorsqu’elles sont appliquées à l’ensemble des véhicules sur la route.Ces nouvelles techniques ont été développées dans le but d’améliorer le concept de bouclier de sécurité (ou « Safety Shield« ) de Nissan. L’entreprise souhaite en effet mettre au point un système de sécurité basé sur l’idée qu’un véhicule doit aider et protéger les personnes dans les différentes situations de conduite allant de la simple ligne droite à l’accident. En savoir plus : site officiel de CEATEC – http://www.ceatec.comSource : Communiqué de presse Nissan, 01/12/2009 – http://www.nissan-global.com/EN/NEWS/2009/_STORY/091001-01-e.htmlRédacteur : Florian LANSON, adjoint(point)stic(arobase)ambafrance(tiret)jp(point)org523-STIC-2492Origine : BE Japon numéro 523 (11/12/2009) – Ambassade de France au Japon / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/61545.htm  

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !