Logo ETI Quitter la lecture facile
Visuel AFP

AFP

Kazakhstan: mort d’un Français au cosmodrome russe de Baïkonour

Posté le par AFP

Un Français est mort de déshydratation après plusieurs jours dans la steppe pour pénétrer sur le cosmodrome russe de Baïkonour au Kazakhstan, lieu mythique de la conquête spatiale qui attire régulièrement des touristes de l’extrême, selon les autorités françaises et russes.

« Notre ambassade à Astana (la capitale kazakhe) a été informée du décès d’un touriste français. Elle est mobilisée pour apporter son soutien à sa famille », a indiqué à l’AFP une source diplomatique, après l’annonce mardi de la mort par les autorités russes en charge du cosmodrome.

« Le jeune homme de 24 ans est mort de déshydratation, survenue dans des conditions de températures extrêmement chaudes et aggravée par des maladies chroniques », selon le Comité d’enquête de Russie qui se charge de l’enquête.

D’après la même source, le défunt et un autre Français de 27 ans avaient passé trois jours dans la steppe du centre du Kazakhstan, ex-république soviétique d’Asie centrale grande comme cinq fois la France, où se trouve ce cosmodrome loué par la Russie et dont l’accès nécessite une autorisation spéciale.

Le survivant de l’équipe a été arrêté avant d’être relâché après une audience devant une cour militaire mardi, selon le tribunal.

Plusieurs personnes, dont des influenceurs, ont réussi à pénétrer illégalement sur le complexe de Baïkonour, prisé des adeptes d’urbex (exploration urbaine de lieux abandonnés) qui le considèrent comme l’un des sites mythiques de cette discipline dangereuse, aux côtés, par exemple, de la zone d’exclusion de Tchernobyl en Ukraine.

Mardi, un représentant du Comité d’enquête a indiqué à l’AFP que ce genre de « touristes de l’extrême sont généralement arrêtés deux à trois fois par an, avant d’être relâchés ».

« Ils pensent pouvoir se cacher sur un territoire aussi vaste, faisant 50 kilomètres sur 100 kilomètres », avait indiqué l’enquêteur.

Parmi les derniers cas en date les plus médiatisés, l’arrestation au printemps 2022 du blogueur britannique Benjamin Rich, comptant plus de quatre millions d’abonnés sur sa chaîne Youtube spécialisée dans les explorations de lieux considérés comme dangereux.

Les Youtubeurs francophones Le Grand JD et Hit the Road ont également publié des vidéos, compilant des millions de vues, les montrant à l’intérieur du hangar qui abrite notamment la navette spatiale soviétique Bourane.

Avant d’entrer illégalement dans ces hangars, les aventuriers marchent à leurs risques et périls généralement plusieurs nuits, se terrant dans la steppe en journée, pour échapper aux rondes militaires.

Depuis la chute de l’URSS en 1991, la Russie loue au Kazakhstan l’aire de lancement de Baïkonour, d’où était déjà parti le premier homme dans l’espace, Iouri Gagarine.

Le bail actuel court jusqu’en 2050 et l’agence spatiale russe Roscosmos continue d’envoyer depuis Baïkonour les équipages russes et étrangers vers la Station spatiale internationale (ISS).

bk/alf/ia

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2024 Agence France-Presse. »

Posté le par AFP


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !