Livres blancs en téléchargement gratuit

Pour accompagner vos abonnements aux ressources documentaires et services, les Éditions Techniques de l'Ingénieur vous offrent les dossiers spéciaux de la rédaction sur des sujets variés, à télécharger gratuitement.

L'impression 3D est-elle écologique ?

Publié en mars 2018

L'impression 3D est-elle écologique ?

L’avènement de l’impression 3D dans l’industrie oblige à repenser les modes de fabrication et de production. Recyclage, production à l’unité, obsolescence programmée, matériaux utilisés, éco-conception… Dans quelle mesure ce nouveau mode de production est-il plus durable ?

 

DÉVELOPPEMENT DURABLE ET IMPRESSION 3D

 

L'IMPRESSION 3D EST-ELLE ÉCOLOGIQUE ?

L'impression 3D est souvent présentée comme un moyen écologique permettant de mettre fin à la production de masse. La baisse de la production de déchets, la diminution de la consommation d'énergie et la fin de l'obsolescence programmée seraient ses principaux atouts écologiques. Qu'en est-il réellement ?

 

L'IMPRESSION 3D S'INVITE DANS TOUS LES SECTEURS

Aéronautique, automobile, médical, alimentaire... Aucun secteur n'est épargné par le développement de l'impression 3D. Celle-ci convient à différentes applications, que cela soit pour la production de prototypes ou de pièces finies

 

L'ÉCO-CONCEPTION AU SERVICE DE L'IMPRESSION 3D

L'impression 3D se développe et consomme de plus en plus de plastique. Des start-up se développent donc pour produire des filaments à base de déchets plastiques recyclés. Parmi elles, Armor 3D est une start-up française qui mise sur des filaments recyclés et recyclables. Entretien avec Pierre-Antoine Pluvinage, directeur de son développement.

 

QUELS MATÉRIAUX POUR QUELLES APPLICATIONS ?

Difficile de s'y retrouver dans l'ensemble des matériaux utilisés en impression 3D par dépôt de filaments fondus. Petit tour d'horizon et quelques conseils pratiques pour choisir vos filaments.

 

L'IMPRESSION DE PIÈCES DÉTACHÉES CHERCHE SON MODÈLE

Dans la lutte contre l'obsolescence, la fabrication additive est perçue comme une solution innovante pour la production de pièces détachées et la réparation. Cette démarche se développe timidement, car les contraintes et les interrogations sont nombreuses

 

IMPRESSION 3D : UNE INNOVATION DE TAILLE

L’IMT Lille Douai a présenté une plateforme de fabrication additive dédiée aux pièces de grande taille : LASCALA. Elle permet d’imprimer en 3D des pièces composites de plusieurs mètres.

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN

 

INFOGRAPHIE : IMPRESSION 3D ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

L'apport du numérique dans les process industriels n'est pas forcément nouveau. En effet, la conception assistée par ordinateur (CAO) et la fabrication assistée par ordinateur (FAO) existent dans le monde industriel depuis plusieurs décennies. La FAO est notamment associée aux machines à commandes numériques, qui sont largement utilisées dans le domaine de l'usinage de pièces pour le secteur industriel. En revanche, l’impact potentiel de l’impression 3D sur nos modes de consommation, et donc nos modes de vie, est sans précédent.

 

LES QUASI-CRISTAUX, AU SERVICE DE L'IMPRESSION 3D

Le développement de composites à base de quasi-cristaux pourrait permettre de fournir aux industriels des pièces imprimées en 3D moins denses, à propriétés égales ou supérieures.

 

LA PLASTURGIE S'APPROPRIE LA QUESTION DE L'IMPRESSION 3D

Face aux mutations de production que l'impression 3D devrait apporter et afin de réfléchir à l’avenir du modèle économique industriel, la Fédération de la Plasturgie et des Composites lance sa Commission prospective sur l'impression 3D.

 

STRATI EST LA PREMIÈRE VOITURE FABRIQUÉE EN IMPRESSION 3D

Local Motors a relevé le défi de fabriquer intégralement une voiture au salon International technology manufacturing show de Chicago en moins de six jours

Vous souhaitez partager ce livre blanc ?    Facebook Twitter Linkedin
Chargement

Merci de patienter ...