Article

1 - ÉVALUATION GLOBALE DE LA RÉACTIVITÉ. CINÉTIQUES OU RÉACTIONS CHIMIQUES

2 - PROCÉDÉS D’ÉTUDES DE LA RÉACTIVITÉ

3 - MÉTHODES DE PROTECTION

4 - CONCLUSION

5 - ANNEXE

6 - GLOSSAIRE

7 - SIGLES, NOTATIONS ET SYMBOLES

Article de référence | Réf : P3226 v2

Réactivité des molécules organiques et stabilité

Auteur(s) : Gwenola BURGOT, Fernand PELLERIN

Date de publication : 10 oct. 2023

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

RÉSUMÉ

L'étude de la réactivité des molécules est indispensable dans les domaines pharmaceutique, cosmétique ou agroalimentaire, car elle permet l’identification des composés formés au cours de dégradation volontaire, la prévision de la durée de vie et la fixation de la date de péremption. Chaque protocole d’étude de stabilité s’adapte à l’objectif recherché, cependant les trois facteurs primordiaux restent la température, la lumière et l’air. A minima, l’étude aboutit à la mise en évidence des produits de dégradation, leur isolement et identification ainsi que l’établissement de leur toxicité. Après un bref rappel sur les cinétiques chimiques, l’article envisage, au travers d’exemples, l’influence de chacun des principaux facteurs impliqués dans la dégradation des molécules organiques.

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

ABSTRACT

Reactivity and stability of organic molecules

The study of the reactivity of molecules is essential in the pharmaceutical, cosmetic or agrifood sector as it allows for the identification of components which form at what point the degradation process is provoked, the lifetime forecast and the setting of the expiry date. Although each stability study protocol adapts itself to the pursued objective, the three essential factors remain temperature, light and air. A minima, the study leads to revealing, isolating and identifying degradation products as well as assessing their toxicity. After having briefly recalled chemical kinetics, this article presents, by means of examples, the influence of each of the main factors involved in the degradation of organic molecules.

Auteur(s)

INTRODUCTION

Envisagée sous l’angle des propriétés physiques, physicochimiques ou chimiques communes à une partie de la molécule, à un atome ou à un groupe d’atomes, l’étude de la réactivité englobe l’ensemble des méthodes d’identification et de dosage des fonctions et, par leur intermédiaire, de la molécule elle-même. Mais la connaissance de la réactivité est aussi et surtout l’étude des propriétés des groupements fonctionnels, de l’influence des autres fonctions et de l’encombrement de la molécule.

Les renseignements fournis par cette étude se révèlent d’une importance capitale. Il est, en effet, évident qu’une fonction peu réactive au sein de la molécule sera moins sensible à l'environnement extérieur tel que l’air, l’humidité, les excipients ou les solvants. Inversement, la connaissance de la réactivité propre à chaque fonction ou imputable à ses interactions permet de connaître les points faibles de la molécule. Par exemple, le camphre est stable et l'on connaît la faible réactivité de sa fonction cétone pour obtenir une dinitrophénylhydrazone susceptible d’être à l’origine de son instabilité.

L’étude de la réactivité des molécules organiques est indispensable dans les domaines pharmaceutique, cosmétique ou agroalimentaire où l’on doit prévoir l’évolution de la qualité des produits sous l’influence de facteurs extérieurs susceptibles de les transformer tels que température, humidité, lumière, oxygène, pH, afin de définir les conditions de stockage et de transport, la date de péremption. De multiples réactions peuvent être mises en œuvre telles que racémisation, isomérisation, cyclisation, hydrolyse, oxydo-réduction, estérification, photolyse, réactions biochimiques ou enzymatiques.

On notera également que l’étude de la réactivité de la molécule permet parfois de prévoir le métabolisme d’un médicament : les dégradations successives qu’une molécule organique subit in vitro sous l’influence de réactifs variés ou dans des conditions voisines des conditions biologiques (pH, force ionique) autorisent une première hypothèse de travail pour la prévision de la dégradation du médicament dans l’organisme.

Il n’existe pas de protocole d’étude universel ; par conséquent, les études de réactivité doivent être adaptées aux objectifs. À titre d’exemple, les études de réactivité pour vérifier la stabilité de substances pharmaco-actives ou de médicaments en milieu climatique défavorable seront effectuées dans des conditions particulières de température et d’humidité. Cependant, trois facteurs ont tout de même une importance particulière : il s’agit de la lumière, de la température et de l’air. La lumière apparaît comme un facteur primordial, l’élévation de température ne fait, quant à elle, qu’accélérer le phénomène déjà induit, l’air par la présence d’oxygène provoque des oxydations. L’étude de la réactivité comporte l’étude du mécanisme réactionnel mais l’on ne peut pas se contenter d’une simple mise en évidence de produits de dégradation ; ceux-ci doivent être isolés et identifiés, et leur toxicité étudiée.

Sur le plan de la technique analytique, il est nécessaire de s’entourer d’un faisceau de preuves choisies en fonction de la réaction à élucider et non en fonction de la performance des appareils. L’analyste doit ainsi être en mesure de choisir les moyens appropriés à l’étude de la réactivité des espèces organiques, les adapter au but poursuivi et les appliquer dans des domaines particuliers de l’activité chimique.

Après un bref rappel sur les cinétiques chimiques, nous envisagerons, au travers d’exemples, l’influence de chacun des principaux facteurs impliqués dans la dégradation des molécules organiques.

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 95% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

KEYWORDS

reactivity of organic compounds   |   degradation products   |   chemical stability

VERSIONS

Il existe d'autres versions de cet article :

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v2-p3226


Cet article fait partie de l’offre

Médicaments et produits pharmaceutiques

(124 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 94% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Médicaments et produits pharmaceutiques

(124 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Sommaire
Sommaire

BIBLIOGRAPHIE

  • (1) - PELLERIN (F.), CHANON (N.) -   La réactivité des molécules organiques au service des études de stabilité.  -  Sci. Techn. Pharm. T, 10, 8 (1981).

  • (2) - GRIMM (W.) -   Storage conditions for stability testing.  -  Drug made in Germany, 28, p. 196-202 (1985).

  • (3) - CONNORS (K.-A.), AMIDON (G.-L.), STELLA (V.-J.) -   Chemical stability of pharmaceutics, a handbook for pharmacists.  -  2nd edition, John Wiley (1986).

  • (4) - OMS, Organisation Mondiale de la Santé, WHO, World health organization -   Technologie de la santé et produits pharmaceutiques : système de gestion de la qualité au laboratoire.  -  Genève, Suisse.

  • (5) - ICH (International Council Harmonization of Technical Requirements for Registration of pharmaceutical Products for Human Use ou Conseil International sur l’harmonisation des exigences techniques relatives à l’homologation des médicaments à usage humain) -   Stability testing of new drug substances and products: Q1A (R2)  -  (2003)....

1 Sites Internet

ICH (International Conference on Harmonization of technical requirements for registration of pharmaceuticals for human use) https://www.ich.org

EMA (European Medicines Agency, Agence européenne des médicaments) https://www.ema.europa.eu

WHO (World Health Organization) http://www.who.int

HAUT DE PAGE

2 Thèses

DURAFOUR (P.-A.) – L’importance des études de stabilité dans le domaine pharmaceutique. Université de Lyon 1 (2020).

SCODELLARO (A.) – Revue du processus des études de stabilité dans l’industrie pharmaceutique : de la réglementation à la réalisation jusqu’à l’exploitation des tendances observées. Université de Rouen (2013).

SECRETAN (P.-H.) – Caractérisation des processus de dégradation de nouveaux anticoagulants et d’un cytotoxique en milieu aqueux avec évaluation des impacts pharmaceutiques et environnementaux. Université de Paris-Sud (2018).

HAUT DE PAGE

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 92% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Médicaments et produits pharmaceutiques

(124 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS