Présentation

Article

1 - ACCIDENTS ET MALADIES PROFESSIONNELLES

2 - ACCIDENTS ET MALADIES LIÉS AU TRAVAIL DU BOIS

3 - AUTRES RISQUES POUR LA SANTÉ DES TRAVAILLEURS

4 - LE DOCUMENT UNIQUE (D'ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS)

5 - ÉQUIPEMENTS DE TRAVAIL

  • 5.1 - Réglementation relative aux machines neuves et aux machines en service
  • 5.2 - Conseils et précautions
  • 5.3 - Mise et maintien en conformité des équipements

6 - CONCLUSION ET PERSPECTIVES

Article de référence | Réf : BM7408 v2

Autres risques pour la santé des travailleurs
Travail mécanique du bois - Hygiène et sécurité

Auteur(s) : Jacques JUAN

Date de publication : 10 oct. 2012

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

Version en anglais En anglais

RÉSUMÉ

Le travail du bois, en atelier et sur chantier, a toujours été source d'accidents et de maladies professionnelles. Pourtant, ce n'est pas une fatalité et la stricte application des règlements, associée au respect des règles de prévention, permet de réduire le nombre de victimes et la gravité des pathologies. Malheureusement, ces règles sont souvent mal connues des responsables d'entreprises ou d'ateliers. L'objet de cet article est de brosser le contexte, préciser les règlements et donner quelques règles simples pour contribuer à l'amélioration des conditions de travail.

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

ABSTRACT

Woodworking, so well in a workshop than on a construction site, is too frequently at the origin of accidents or occupational diseases. Nevertheless, it is not a fatality and the strict application of the laws associated with the respect of rules of prevention allows to reduce the number of victims and the severity of diseases. Unfortunately, some of these rules are often unknown (or poorly known) by persons in charge of workshops. The object of this article is to describe the context, to specify the regulations and to give some simple advising to help to the improvement of the working conditions.

Auteur(s)

  • Jacques JUAN : Conseil indépendant en sécurité et travail du bois - Ancien chargé de mission à l'Institut technologique FCBA, - Ingénieur des Arts et Métiers

INTRODUCTION

Chaque année, de nombreux travailleurs sont encore victimes de maladies ou d'accidents du travail ; certains en décèdent. Cette situation, inacceptable sur le plan moral, l'est aussi vis-à-vis des coûts que supporte la collectivité.

Le législateur a pris des décisions visant à réduire le nombre et la gravité de ces atteintes à la santé des travailleurs en renforçant les lois et en complétant le code du travail.

La responsabilité des employeurs évolue ainsi progressivement d'une obligation de moyens vers une obligation de résultats. La jurisprudence confirme cette tendance.

Le zéro accident et le zéro maladie s'ajoutent ainsi aux zéro défaut, zéro retard, zéro papier... désormais bien connus.

Les accidents du travail sont malheureusement assez nombreux, et le risque encouru dans les entreprises du bois est supérieur à la moyenne nationale. Les causes sont assez classiques et diffèrent peu de celles des autres métiers : chutes, manipulations d'objets lourds ou volumineux sont les premières causes.

Les maladies sont en revanche plus ciblées bois, bien que l'on retrouve en premier lieu les troubles musculo-squelettiques et le port de charges lourdes, maladies également bien présentes dans les autres secteurs professionnels. Ces deux causes représentent plus de 80 % des cas. Les solutions pour faire face à ces pathologies sont maintenant assez bien connues, même si leur mise en œuvre reste souvent le fait de spécialistes (surtout pour les TMS). La solution passe par une analyse de chaque situation au cas par cas.

La troisième cause de maladies est propre à la matière usinée : l'exposition aux poussières de bois. Même si elle se trouve classée loin derrière les deux premières en terme de nombre de maladies déclarées, elle focalise l'attention de tous les acteurs de la filière du fait de la gravité des pathologies. En effet, c'est la seule cause de mortalité par maladie dans les professions du bois. Le nombre de cancers déclarés est assez stable depuis quelques années et se situe à environ 75 cas par an, avec un pronostic de guérison assez pessimiste.

Pour remplir ses obligations, l'employeur doit se tenir régulièrement informé de l'évolution de cette réglementation qui évolue rapidement et se complexifie progressivement. Il doit suivre aussi l'évolution technologique qui doit lui fournir des outils pour mieux faire face à ses responsabilités. La non-application des mesures de prévention (ou leur mise en place insuffisante) se traduit de plus en plus souvent par une accusation de « faute inexcusable ».

Souvent, les employeurs se trouvent confrontés à des situations désagréables à cause de la méconnaissance de leurs obligations ou des solutions techniques et organisationnelles.

Les paragraphes développés ci-après ont pour objectif de les aider à parfaire leurs connaissances du domaine réglementaire et d'apporter des réflexions et des solutions adaptées pour réduire les risques inhérents au travail du bois.

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 94% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

MOTS-CLÉS

sécurité prévention

KEYWORDS

security   |   prevention

VERSIONS

Il existe d'autres versions de cet article :

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v2-bm7408


Cet article fait partie de l’offre

Bois et papiers

(58 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Version en anglais En anglais

3. Autres risques pour la santé des travailleurs

3.1 Incendie

HAUT DE PAGE

3.1.1 Causes et conséquences

Les incendies n'ont représenté en 2004 que 0,02 % des accidents du travail, tous secteurs professionnels confondus. Aucun décès n'a été déploré.

En revanche, les conséquences sont très graves en terme économique et social (perte de produits et de matières, destruction de bâtiments, primes d'assurances, pollutions diverses, fermeture d'entreprises, pertes d'emploi...) pour les entreprises et la collectivité.

Le secteur de la transformation du bois se classe au 10e rang des secteurs les plus dangereux avec un indice de fréquence (nombre de sinistres pour 10 000 établissements) de 43, loin derrière le commerce et les entrepôts (fréquence de 148).

L'incendie est une combustion incontrôlée, c'est-à-dire une réaction d'oxydation d'un combustible par un comburant (figure 5). Cette réaction dégage de grandes quantités d'énergie (sous forme de chaleur essentiellement) qui favorisent l'entretien et le développement de l'incendie.

Le combustible : il peut être solide, liquide ou gazeux. Dans les entreprises travaillant le bois, les matériaux combustibles à l'origine d'incendies peuvent être :

  • les copeaux et poussières de bois : ces fines particules sont présentes en grandes quantités dans les ateliers et dans les silos où elles sont stockées ;

  • le bois sous toutes ses autres formes (placages, plaquettes pour la fabrication de panneaux de particules, chutes, pièces massives, etc.) ;

  • les panneaux : de particules, contreplaqués, médium, lattés... ;

  • les produits finis ou semi-finis ;

  • les produits chimiques utilisés pour le collage, pour la préservation, pour la finition (laques, vernis, teintes...), pour le nettoyage des outils de travail (solvants et diluants divers) ;

  • les produits connexes, tels que mousses de rembourrage et les tissus pour les sièges, des accessoires divers présents dans les ateliers de montage et d'assemblage ;

  • les matériaux d'emballage, tels que cartons, mousses, polystyrène... ;

  • les combustibles nécessaires au chauffage des ateliers ou de cellules...

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 95% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Bois et papiers

(58 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Autres risques pour la santé des travailleurs
Sommaire
Sommaire

BIBLIOGRAPHIE

1 Outils logiciels

OREGE Outils de Repérage et d'Évaluation des GEstes http://www.inrs.fr

HAUT DE PAGE

2 Événements

HAUT DE PAGE

2.1 Salons de la machine à bois

• Expobois – à Paris, au 1er trimestre des années paires

• Ligna – à Hanovre, en mai des années impaires

• Xylexpo – à Milan, en mai des années...

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 95% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Bois et papiers

(58 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS