Article interactif

1 - TECHNOLOGIES DE FABRICATION ADDITIVES

2 - TRANSFERT D’ÉNERGIE ET DE MASSE EN FABRICATION ADDITIVE

3 - MODÉLISATION DES CONSÉQUENCES MÉCANIQUES DE LA CONSOLIDATION

  • 3.1 - Déformations de la pièce pendant la fabrication additive
  • 3.2 - Évaluation des contraintes résiduelles

4 - CONCLUSION

5 - GLOSSAIRE

6 - SYMBOLES

Article de référence | Réf : BM7990 v1

Simulation de la fabrication additive

Auteur(s) : Frédéric ROGER

Relu et validé le 25 nov. 2020

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

RÉSUMÉ

Cet article traite de la simulation numérique de la fabrication additive qui consiste à prévoir l'évolution de la construction d’un objet 3D par dépôt de matière ou consolidation sélective. Cette simulation multiphysique décrit les transformations thermomécaniques de la matière, depuis la matière première jusqu'au matériau consolidé sur l'édifice 3D. La simulation de l’évolution continue de la géométrie de la pièce pendant sa construction met en œuvre des méthodes numériques spécifiques de suivi de la nouvelle surface libre. La simulation thermomécanique permet ensuite de déterminer l'état de contraintes résiduelles et les déformations finales de la pièce fabriquée.

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

ABSTRACT

Additive manufacturing simulation

This article deals with the numerical simulation of additive manufacturing, which consists in predicting the evolution of the construction of a 3D object by material deposition or selective consolidation. This multidimensional simulation describes the thermomechanical transformations of the material from raw material to consolidated material on the 3D item. The simulation of the continuous geometric evolution of the item during its construction uses specific numerical methods for tracking the new free surface. Thermomechanical simulation is then conducted to determine the residual stress field and the final strains in the manufactured object.

Auteur(s)

  • Frédéric ROGER : Institut Mines Telecom Lille-Douai, Université de Lille, - Lille, France

INTRODUCTION

La fabrication additive consiste à construire un objet à partir d’un matériau qui peut être déposé localement ou consolidé sélectivement sur le parcours géométrique de la pièce. Il s’agit donc d’amener le matériau d’un état malléable facile à mettre en œuvre vers un état consolidé pour constituer une structure rigide. Les technologies de fabrication additive sont nombreuses et peuvent être regroupées selon trois principes de construction : le dépôt de matière, la consolidation sélective et la projection de liant sur poudre qui combine les deux principes précédents. Pour réaliser ces constructions, les procédés mettent en œuvre des transferts d’énergie et de masse.

Parmi ces procédés, la technologie laser (CO2, YAG) est parfaitement adaptée à la consolidation sélective des matériaux. L’énergie thermique est utilisée pour transformer le matériau de base par fusion, diffusion (frittage) ou réaction chimique.

Le dépôt de matière, quant à lui, peut s'effectuer sous forme de gouttes, de filaments ou de poudre qu’il faudra porter à l’état liquide ou visqueux avant la consolidation sur l’objet.

L’objet fabriqué apparaît volumineux comparé au volume de matière consolidée à chaque instant du processus. C’est donc de l’échelle du micromètre à l’échelle du centimètre que s’enchaîne la construction de l’édifice qui, à chaque instant, se rééquilibre et se déforme.

La simulation permet de réduire le nombre d’essais nécessaires à la réalisation d’une pièce conforme au cahier des charges, mais aussi de mieux comprendre les relations entre les paramètres opératoires, les propriétés de la matière et l’état de fabrication de la pièce finale. C’est donc pour déterminer les meilleures conditions de fabrication et prévoir leurs conséquences microstructurales et mécaniques que l’industriel a tout intérêt à développer la simulation.

La simulation peut aussi aider l’industriel à optimiser la conception de son procédé de fabrication additive en étudiant les conséquences d’un choix de matériaux, d’une modification de géométrie, d’un dispositif de chauffage ou de refroidissement.

Elle permet aussi d’envisager plusieurs scénarios de construction additive des pièces sur des chemins de consolidation différents et de comparer leurs conséquences. En effet, même si le design de la pièce est figé par le bureau d’étude avant sa fabrication, les chemins de dépôts et les motifs de remplissage possibles sont quasi infinis. L’adhésion des couches déposées et donc les porosités, l’anisotropie mécanique de la pièce, les déformations et contraintes résiduelles, et finalement la durabilité de la pièce en sont des conséquences directes.

La simulation du procédé consiste d’abord à évaluer les transferts d’énergie, de masse et de quantité de mouvement mis en œuvre par le procédé pour effectuer le changement d’état de la matière. Un modèle doit être choisi pour décrire le comportement rhéologique du matériau sur toute la plage de température de mise en œuvre. Il s’agit de décrire des bilans de conservation, mais aussi d’associer une technique de modélisation capable de suivre l’évolution continue de la construction de la structure. En effet, la consolidation réactualise à chaque instant la géométrie de la pièce et il faut donc des techniques numériques capables de suivre l’évolution des interfaces tout en intégrant les couplages multiphysiques. La méthode des lignes de niveau (level set) ou la méthode des volumes de fluide (volume of fluid) associées aux équations de conservation de la masse et de la quantité de mouvement permettent de décrire l’évolution d’un dépôt de matière en intégrant les effets de tension de surface. La méthode ALE (Arbitrary Lagrangian Eulerian) permet de déplacer les nœuds du maillage pendant la simulation pour suivre le processus d’ajout continu de matière.

L’ajout ou l’activation d’éléments finis pendant une simulation permet aussi d’actualiser la géométrie ou d’activer les propriétés physiques du domaine prémaillé où la matière a été déposée. Ces deux méthodes peuvent être intégrées dans des codes de calculs par éléments finis du commerce qui permettent de générer automatiquement des maillages sur des géométries complexes, de réaliser du remaillage adaptatif ou de paralléliser les calculs. La méthode des éléments discrets permet de décrire l’écoulement de particules matérielles jusqu’à leur cohésion pour former la structure.

Finalement, la fabrication additive qui transforme la matière s’accompagne d’une déformation continue de la structure en construction jusqu’à son état d’équilibre mécanique final. La modélisation et la simulation peuvent être utilisées pour déterminer les contraintes et déformations résiduelles.

Cet article a pour objectif d’apporter les éléments nécessaires à la compréhension et à la simulation des phénomènes physiques mis en oeuvre dans les procédés de fabrication additive. Il permet de définir les modèles à mettre en œuvre pour simuler le procédé de fabrication où la construction de la pièce.

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 95% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

KEYWORDS

simulation   |   modelling   |   3D printing   |   additive manufacturing

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v1-bm7990


Cet article fait partie de l’offre

Fabrication additive – Impression 3D

(54 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 93% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

TEST DE VALIDATION ET CERTIFICATION CerT.I. :

Cet article vous permet de préparer une certification CerT.I.

Le test de validation des connaissances pour obtenir cette certification de Techniques de l’Ingénieur est disponible dans le module CerT.I.

Obtenez CerT.I., la certification
de Techniques de l’Ingénieur !
Acheter le module

Cet article fait partie de l’offre

Fabrication additive – Impression 3D

(54 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Sommaire
Sommaire

BIBLIOGRAPHIE

  • (1) - TAN (H.) -   Three-dimensional simulation of micrometer-sized droplet impact and penetration into the powder bed.  -  Chemical Engineering Science 153, 93-107 (2016).

  • (2) - TOLOCHKO (N.K.), LAOUI (T.), KHLOPKOV (Y.V.), MOZZHAROV (S.E.), TOTOV (V.I.), IGNATIEV (M.B.) -   Absorptance of powder materials suitable for laser sintering.  -  Rapid Prototyping Journal Vol 6, n° 3, 155-160 (2000).

  • (3) - CROSS (M.M.) -   Rheology of non-Newtonian fluids : A new flow equation for pseudoplastic systems.  -  Journal of Colloid Science, vol. 20/5, 417-437 (1965).

  • (4) - THOMPSON (S.M.), BIAN (L.), SHAMSAEI (N.), YADOLLAHI (A.) -   An overview of Direct Laser Deposition for additive manufacturing ; Part I : Transport phenomena, modeling and diagnostics.  -  Additive Manufacturing 8, 36-62 (2015).

  • (5) - DONG (L.), MAKRADI (A.), AHZI (S.), REMOND (Y.) -   Three-dimensional transient finite element analysis of the selective laser sintering process.  -  Journal of Materials Processing and Technology 209, 700-706...

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 94% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Fabrication additive – Impression 3D

(54 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Sommaire

QUIZ ET TEST DE VALIDATION PRÉSENTS DANS CET ARTICLE

1/ Quiz d'entraînement

Entraînez vous autant que vous le voulez avec les quiz d'entraînement.

2/ Test de validation

Lorsque vous êtes prêt, vous passez le test de validation. Vous avez deux passages possibles dans un laps de temps de 30 jours.

Entre les deux essais, vous pouvez consulter l’article et réutiliser les quiz d'entraînement pour progresser. L’attestation vous est délivrée pour un score minimum de 70 %.


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Fabrication additive – Impression 3D

(54 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS