Article interactif

1 - IMPRESSION 3D ET PROCÉDÉ DE DÉPOSE DE FIL FONDU : CONTEXTE

2 - IMPRESSION 3D DE MATÉRIAUX COMPOSITES

3 - IMPRESSION 4D DE MATÉRIAUX COMPOSITES

4 - CONCLUSION

5 - GLOSSAIRE

6 - SIGLES, NOTATIONS ET SYMBOLES

Article de référence | Réf : BM7922 v1

Impression 3D/4D de matériaux composites thermoplastiques

Auteur(s) : Antoine LE DUIGOU, Guillaume CHABAUD, Mickaël CASTRO

Date de publication : 10 juil. 2021

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

RÉSUMÉ

L’impression 3D de thermoplastiques renforcés par des fibres (discontinues et continues) permet de pallier les performances mécaniques modérées des pièces imprimées en polymère pur. Cet article présente un état des lieux de la technologie de fabrication par filament fondu (FFF) de composites, qui devrait permettre d’élargir les champs d’application (aéronautique, course au large…). Il introduit aussi l’impression 4D qui permet de développer des matériaux intelligents (capteurs, actionneurs) et d’envisager des structures architecturées actionnables sous l’action de stimuli (humidité, électricité, température, pression…).

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

ABSTRACT

3D/4D Printing of Thermoplastic Composite Materials

3D printing of fiber reinforced thermoplastic matrices (discontinuous and continuous) aims at compensating for the moderate mechanical performance of parts printed from pure polymer. This article presents an overview of the technology of Fused Filament Fabrication (FFF) of composites, which should allow to widen the fields of application (aeronautics, offshore racing ...). It then introduces 4D printing, which allows the development of smart materials (sensors or actuators) and to consider complex architectural structures that can be stimulated by various stimuli (humidity, electricity, temperature, pressure ...).

Auteur(s)

  • Antoine LE DUIGOU : Maître de conférences - Institut de Recherche Dupuy de Lôme, UMR CNRS 6027, Lorient, France

  • Guillaume CHABAUD : Doctorant - Institut de Recherche Dupuy de Lôme, UMR CNRS 6027, Lorient, France

  • Mickaël CASTRO : Maître de conférences - Institut de Recherche Dupuy de Lôme, UMR CNRS 6027, Lorient, France

INTRODUCTION

L’impression 3D par dépose de filament fondu (FFF) est en 2021 la technologie d’impression 3D la plus largement utilisée du fait de sa simplicité, du faible coût des équipements et de la matière première comparée aux autres technologies d’impression 3D telles que la stéréolithographie ou bien le frittage sélectif par laser. Cette technologie a fait l’objet de nombreuses innovations concernant la variété des matériaux utilisables ou encore vis-à-vis de l’amélioration des performances de ces appareils (précision, reproductibilité, vitesse d’impression…). De plus, l’échéance du brevet sur la FFF détenu par Stratasys® combinée au projet RepRap (The Replicating Rapid Prototyper, projet visant à développer un parc d’imprimantes libres et auto-réplicatives, c’est-à-dire capables d’imprimer les pièces nécessaires à la construction de ces mêmes imprimantes) a permis de largement démocratiser la FFF et plus largement l’impression 3D. Ainsi, en 2019 le marché de l’impression 3D était estimé à 13,8 milliards de dollars avec une projection à 22,7 milliards de dollars d’ici 2024. L’impression 3D est devenue aujourd’hui une innovation disruptive présente dans de très nombreux secteurs d’applications (automobile, aéronautique, spatial, médecine, robotique, bâtiment, industrie agroalimentaire, ingénierie marine…).

Le principal atout de l’impression 3D par comparaison avec les procédés d’élaboration traditionnels est sa capacité à mettre en forme des produits finis en très peu d’étapes avec une liberté quasi infinie en matière de design, ceci permettant de réduire les coûts de production de manière drastique et d’accélérer le processus. Cependant, la technologie la plus répandue, la dépose de filament fondu, souffre de certaines limites.

Premièrement, cette technologie est très souvent restreinte à la production de prototypes du fait d’une compréhension encore incomplète de la relation procédé-architecture-propriétés conduisant à des propriétés mécaniques moyennes. Ainsi, l’élaboration de matériaux à hautes performances élaborés par FFF est un enjeu majeur tant dans le domaine académique qu’industriel.

Une des solutions envisagées est la modification de la formulation des matériaux imprimés afin d’y ajouter des fibres de renfort (continues ou discontinues) pour améliorer la performance mécanique. En outre, le contexte environnemental actuel nous pousse à modifier notre façon de concevoir, de sélectionner et de fabriquer les matériaux. Ainsi, les composites renforcés par des fibres végétales ou biocomposites sont considérés comme une alternative crédible à certains composites synthétiques notamment dans le cadre d’une démarche d'écoconception. Par ailleurs, l'impression 3D est une opportunité incroyable pour les biocomposites de se développer pour la première fois à la même échelle de temps que leurs homologues synthétiques.

Au-delà de la nécessité de performances mécaniques, l'industrie des composites exprime un besoin grandissant de développer des matériaux composites multifonctionnels. Dans ce contexte, l'impression 4D (matériaux imprimés en 3D aux propriétés dépendantes du temps, dont la réponse est pilotée par leur architecture et actionnée par un stimulus externe) a été introduite la première fois en 2013 par S. Tibbits . Ce nouveau paradigme s’inspire souvent du fonctionnement de structures biologiques. Il permet de développer des matériaux et des structures dites programmables de par le contrôle de leur architecture établie lors de la mise en œuvre. Ils sont alors capables de changer de forme (morphing) de façon séquentielle ou non, de s’auto-assembler ou s’auto-réparer… La modification des propriétés de la structure en impression 4D peut être autonome ou déclenchée activement par une stimulation externe (variation de température, courant électrique, humidité, pH…).

Cet article présente un état de l’art de l’impression 3D et 4D des matériaux composites à matrice organique renforcée de fibres (continues et discontinues) synthétiques et naturelles pour des applications structurelles et multifonctionnelles.

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 94% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

KEYWORDS

fused filament fabrication   |   fiber reinforced thermoplastic matrices   |   smart materials   |   mechanical performances

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v1-bm7922


Cet article fait partie de l’offre

Fabrication additive – Impression 3D

(52 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 92% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

TEST DE VALIDATION ET CERTIFICATION CerT.I. :

Cet article vous permet de préparer une certification CerT.I.

Le test de validation des connaissances pour obtenir cette certification de Techniques de l’Ingénieur est disponible dans le module CerT.I.

Obtenez CerT.I., la certification
de Techniques de l’Ingénieur !
Acheter le module

Cet article fait partie de l’offre

Fabrication additive – Impression 3D

(52 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Sommaire
Sommaire

BIBLIOGRAPHIE

  • (1) - TIBBITS (S.) -   4D printing : multi-material shape change.  -  Archit. Des., p. 116-121 (2014).

  • (2) - MOHAMED (O.A.), MASOOD (S.H.), BHOWMIK (J.L.) -   Optimization of fused deposition modeling process parameters : a review of current research and future prospects.  -  Adv. Manuf., vol. 3, n° 1, p. 42-53 (2015).

  • (3) - MASOOD (S.H.), MAU (K.), SONG (W.Q.) -   Tensile Properties of Processed FDM Polycarbonate Material.  -  Mater. Sci. Forum, vol. 656, p. 2556-2559 (2010).

  • (4) - SHOFNER (M.L.), LOZANO (K.), RODRÍGUEZ-MACÍAS (F.J.), BARRERA (E.V.) -   Nanofiber-reinforced polymers prepared by fused deposition modeling.  -  J. Appl. Polym. Sci., vol. 89, n° 11, p. 3081-3090 (2003).

  • (5) - WEI (X.), LI (D.), JIANG (W.), GU (Z.), WANG (X.), ZHANG (Z.) -   3D Printable Graphene Composite.  -  Sci. Rep., p. 1-7 (2015).

  • ...

NORMES

  • Biomimétique – Terminologie, concepts et méthodologie. - ISO 18458 - 2015

  • Biomimétisme – Matériaux, structures et composants biomimétiques. - ISO 18457 - 2016

  • Additive manufacturing – General principles – Terminology. - ISO/ASTM 52900 - 2015

  • Additive manufacturing – General principles – Requirements for purchased AM parts. - ISO/ASTM 52901 - 2017

  • Additive manufacturing – Material extrusion-based additive manufacturing of plastic materials – Part 1 : Feedstock materials. - ISO/ASTM 52903-1 - 2020

ANNEXES

  1. 1 Brevets

    1 Brevets

    ANDRÉ (J.-C.), LE MÉHAUTÉ (A.), DE WITTE (O.). – « Dispositif pour réaliser un modèle de pièce industrielle » Brevet français n° 84 11 241 du 16 juillet 1984 (1984).

    HAUT DE PAGE

    Cet article est réservé aux abonnés.
    Il vous reste 93% à découvrir.

    Pour explorer cet article
    Téléchargez l'extrait gratuit

    Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


    L'expertise technique et scientifique de référence

    La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
    + de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
    De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

    Cet article fait partie de l’offre

    Fabrication additive – Impression 3D

    (52 articles en ce moment)

    Cette offre vous donne accès à :

    Une base complète d’articles

    Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

    Des services

    Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

    Un Parcours Pratique

    Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

    Doc & Quiz

    Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

    ABONNEZ-VOUS

    Sommaire

    QUIZ ET TEST DE VALIDATION PRÉSENTS DANS CET ARTICLE

    1/ Quiz d'entraînement

    Entraînez vous autant que vous le voulez avec les quiz d'entraînement.

    2/ Test de validation

    Lorsque vous êtes prêt, vous passez le test de validation. Vous avez deux passages possibles dans un laps de temps de 30 jours.

    Entre les deux essais, vous pouvez consulter l’article et réutiliser les quiz d'entraînement pour progresser. L’attestation vous est délivrée pour un score minimum de 70 %.


    L'expertise technique et scientifique de référence

    La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
    + de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
    De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

    Cet article fait partie de l’offre

    Fabrication additive – Impression 3D

    (52 articles en ce moment)

    Cette offre vous donne accès à :

    Une base complète d’articles

    Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

    Des services

    Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

    Un Parcours Pratique

    Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

    Doc & Quiz

    Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

    ABONNEZ-VOUS