Présentation

Article interactif

1 - UN PROBLÈME À MULTIPLES FACETTES

2 - MOYENS DE MESURE

3 - MÉCANISMES LIÉS AU PHÉNOMÈNE DE VIBRATION

4 - MODÈLE MÉCANIQUE SIMPLE DU PHÉNOMÈNE DE BROUTEMENT

5 - MÉTHODES D'ÉTUDE DU MODÈLE MÉCANIQUE

6 - GÉNÉRALISATIONS DU MODÈLE

7 - AUTRES APPROCHES (QUE LE CHOIX DE LA VITESSE DE ROTATION) POUR LIMITER LES VIBRATIONS

  • 7.1 - Systèmes amortissants
  • 7.2 - Outils à pas variables
  • 7.3 - Variation continue de la vitesse
  • 7.4 - Contrôle actif

8 - LOGICIELS DISPONIBLES

9 - CONCLUSION

10 - SYMBOLES

Article de référence | Réf : BM7030 v2

Autres approches (que le choix de la vitesse de rotation) pour limiter les vibrations
Vibrations d'usinage - Comment les identifier et les limiter

Auteur(s) : Lionel ARNAUD

Relu et validé le 25 nov. 2020

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

RÉSUMÉ

Les vibrations d’usinage correspondent à un mouvement oscillant entre l’outil coupant et la pièce, générant des dégradations de l’état de surface. Cet article détaille tout d’abord l’aspect multifacette du problème, car ces vibrations posent tout autant de problèmes du fait des bruits, des états de surface dégradés, des casses d’outil ou des usures prématurées de machine. Les moyens de mesure associés sont ensuite détaillés et des modèles analytiques ou numériques intégrant les caractéristiques machine, outil, pièce, ainsi que les conditions de coupe sont présentés. Enfin les différentes solutions utilisables sont méthodiquement passées en revue.

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

ABSTRACT

Machining vibrations - How can they be identified and addressed

Machining chatter correspond to an oscillating movement between the cutting tool and the workpiece, generating degradations of the surface finish.This article shows the multifaceted aspect of the problem, because these vibrations pose problems due to noises, degraded surface conditions, tool breaks or premature machine wear. The associated measuring methods are then detailed and analytical or numerical models integrating the machine, tool, workpiece and cutting conditions are presented. Finally, the various usable solutions are methodically reviewed.

Auteur(s)

  • Lionel ARNAUD : Enseignant-chercheur - LGP (Laboratoire de Génie de Production) - ENIT (École Nationale d’Ingénieur de Tarbes), France

INTRODUCTION

En 1907, dans son ouvrage fondateur sur l'art de la coupe des métaux, Frederick Winslow Taylor disait : « le problème des vibrations d'usinage est le problème le plus obscur auquel ait à faire face l'usineur ». En 2018, les études sur le sujet rapportaient que les vibrations restent un enjeu majeur pour l'usinage et que de nombreux industriels l'identifient encore comme un des facteurs les plus limitants du process.

Les coûts associés à ce problème sont rarement chiffrés et l'usineur les anticipe naturellement, notamment pour les situations telles que l'usinage de pièces ou d'outils particulièrement flexibles.

Le constructeur automobile Renault avait réussi à chiffrer à trois millions par an précisément ce coût pour des blocs cylindre usinés par séries. Ce surcoût était ici lié à l'usure prématurée des outils et représentait en 2002, par exemple, exactement 0,35 € par pièce, soit 120 k€ par an.

Des estimations montrent que la majorité des surcoûts sont liés à la perte de productivité et au temps perdu pour les mises au point ou les reprises, ensuite viennent les usures d'outil et de machines, et enfin les pièces rebutées.

Les solutions trouvées par les usineurs sont souvent obtenues par tâtonnement et par le fruit de l'expérience : modifier la vitesse, changer l'outil, augmenter le nombre de passes, brider la pièce différemment, mettre des éléments en caoutchouc, etc. Avec pour conséquence, une diminution significative de la productivité.

La théorie dite des « lobes de stabilité », apparue dans les années 1950, a semblé apporter une solution globale, mais force est de constater qu'elle n'est pas si facile à appliquer et qu'elle ne résout pas la majorité des problèmes.

Ainsi, comme Taylor le disait déjà, il persiste toujours un manque criant de méthodes prédictives robustes et un manque de logique d'ensemble pour attaquer le problème concrètement.

Le premier objectif de cet article est de présenter les multiples facettes du problème qui se caractérise le plus souvent par des bruits vibratoires caractéristiques et des états de surface dégradés, mais aussi par des casses d'outil ou des usures prématurées de broche. Il est important de savoir repérer finement ces évènements et leurs liens avec les phénomènes vibratoires, pour prendre le problème à sa source. Il est aussi montré comment ces vibrations peuvent être mesurées en pratique et comment elles peuvent fournir des indicateurs précurseurs pour anticiper les problèmes.

Le deuxième objectif est de présenter des modélisations du phénomène de broutement, qui est une catégorie particulière de vibration d'usinage (celle la plus souvent mise en œuvre lors des problèmes évoqués), afin de mettre en évidence les principaux paramètres influents. L'usinage est une opération qui fait intervenir de très nombreux paramètres, mais il est possible de les regrouper, de les hiérarchiser et d'identifier les paramètres à surveiller systématiquement.

Le troisième objectif de cet article est de montrer qu'il existe au final un ensemble de solutions, qui ont fait leurs preuves et qui permettent de résoudre tous types de problèmes de vibration, en situation réelle.

Le lecteur trouvera en fin d'article un tableau des symboles utilisés.

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 92% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

KEYWORDS

vibration   |   chatter   |   surface finish   |   stability lobes   |   variable pitch tool   |   damped tool   |   machining

VERSIONS

Il existe d'autres versions de cet article :

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v2-bm7030


Cet article fait partie de l’offre

Travail des matériaux - Assemblage

(177 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Présentation

7. Autres approches (que le choix de la vitesse de rotation) pour limiter les vibrations

La théorie des lobes de stabilité permet en pratique d'estimer les vitesses de rotation avec le moins de vibrations régénératives. De nombreuses autres méthodes permettent aussi de réduire les vibrations, sans se limiter au seul choix de la vitesse de rotation.

7.1 Systèmes amortissants

Il est connu expérimentalement et montré théoriquement que l'ajout d'amortissement dans le système usinant limite les vibrations d'usinage.

Pour être efficace, il faut idéalement parvenir à ajouter de l'amortissement à l'élément le plus souple du système, et de façon à maximiser la dissipation d'énergie. À l'opposé, ajouter de l'amortissement à un élément parfaitement rigide n'apporte aucun gain. De même, si l'amortissement ne joue pas dans la bonne direction, il ne sert à rien.

  • Systèmes passifs accordés

    Il s'agit d'ajouter au système usinant un système masse-ressort-amortisseur afin « d'étouffer les vibrations » [E 3 946]. Il est nécessaire d'identifier la fréquence à combattre, puis de régler précisément sur place le système ainsi ajouté (car sa présence modifie légèrement la fréquence identifiée précédemment), puis de s'assurer que cet accord est maintenu avec le temps, afin de conserver l'efficacité.

    Depuis toujours, certains constructeurs de machines intègrent parfois de tels dispositifs, pour compenser un manque d’amortissement de la structure.

    Cette technologie est par contre maintenant proposée en standard par de nombreux fabricants d’outils, mais uniquement pour les outils longs (barres de forage, fraises de séries longues, etc.), c'est-à-dire, quand c’est l’outil qui a tendance à vibrer.

  • Systèmes passifs large bande

    Il s'agit d'ajouter un amortissement, par exemple simplement à l'aide d'une bande de caoutchouc butyle (c'est-à-dire un matériau de chambres à air) entourant l'outil ou la pièce. En pratique, cette technique reste artisanale dans le domaine de l'usinage, alors qu'elle est déjà très développée dans l'industrie des véhicules, spatiaux notamment.

  • ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 92% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

TEST DE VALIDATION ET CERTIFICATION CerT.I. :

Cet article vous permet de préparer une certification CerT.I.

Le test de validation des connaissances pour obtenir cette certification de Techniques de l’Ingénieur est disponible dans le module CerT.I.

Obtenez CerT.I., la certification
de Techniques de l’Ingénieur !
Acheter le module

Cet article fait partie de l’offre

Travail des matériaux - Assemblage

(177 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Autres approches (que le choix de la vitesse de rotation) pour limiter les vibrations
Sommaire
Sommaire

BIBLIOGRAPHIE

  • (1) - TAYLOR (F.W.) -   On the art of cutting metals.  -  Transaction of ASME, 28. C'est un ouvrage fondateur sur l'usinage. Les détails techniques datent bien sûr, mais les méthodes scientifiques mises en œuvre à l’époque sont toujours d'une grande actualité (1907).

  • (2) - SANDVIK -   Comment réduire les vibrations lors de l'usinage.  -  Il s'agit d'une brochure commerciale téléchargeable encore en 2011 sur le siteweb de Sandvik, qui donne quelques conseils pratiques. Plus généralement, les revues scientifiques « International Journal of Advanced Manufacturing Technology », chez Springer, et « International Journal of Machine Tools & Manufacture » chez Elsevier, publient chaque mois quelques articles de recherche scientifique sur les vibrations d'usinage (2007).

  • (3) - CETIM -   Guide méthodologique des vibrations en UGV.  -  Le Cetim fait régulièrement un travail de veille sur les nouvelles solutions pour l'usinage (2011).

  • (4) - CHENG (K.) -   Machining dynamics. Fundamentals, applications and practices.  -  Springer (2009).

  • ...

1 Supports numériques

Vidéos

Vibrations d'usinage de parois minces :

https://youtu.be/Tw9OEq4uD4k

Vibrations d'usinage en tournage (coupe continue) :

https://youtu.be/2KceXIKPWEo

Vibrations d'usinage en UGV (filmé en caméra rapide) :

https://youtu.be/voU6bDKi2JE

HAUT DE...

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 95% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Travail des matériaux - Assemblage

(177 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Sommaire

QUIZ ET TEST DE VALIDATION PRÉSENTS DANS CET ARTICLE

1/ Quiz d'entraînement

Entraînez vous autant que vous le voulez avec les quiz d'entraînement.

2/ Test de validation

Lorsque vous êtes prêt, vous passez le test de validation. Vous avez deux passages possibles dans un laps de temps de 30 jours.

Entre les deux essais, vous pouvez consulter l’article et réutiliser les quiz d'entraînement pour progresser. L’attestation vous est délivrée pour un score minimum de 70 %.


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Travail des matériaux - Assemblage

(177 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS