Fiche pratique | Réf : 0355

Représenter un système technique selon la loi d'intégralité des parties

Auteur(s) : Denis CAVALUCCI

Date de publication : 10 août 2011

Sommaire

Présentation

Auteur(s)

  • Denis CAVALUCCI : Professeur en ingénierie de l’innovation, INSA Strasbourg

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 95% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/f-0355

Lire la fiche

Cet article fait partie de l’offre

Management et ingénierie de l'innovation

(413 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Présentation

Page suivante

Sommaire

Lors de la mise en œuvre d’un projet supporté par la théorie TRIZ, modéliser le système technique objet de l’étude selon la loi d’intégralité des parties est une étape importante de la compréhension du fonctionnement et de la constitution élémentaire du même objet.

Cette fiche vous propose une démarche de modélisation d’un système technique, quelle qu’en soit sa complexité, selon la loi d’intégralité des parties de la TRIZ.

Ce que l’utilisateur pourra tirer en termes de bénéfice suite à la mise en œuvre de la démarche d’usage du tryptique se résume en trois points :

  • construire le typtique de départ d’une étude TRIZ en modélisant « l’outil » la « Fonction Principale Utile » et « l’Objet » ;
  • transformer l’objet en un ensemble de composants clés intéragissant entre eux et réalisant de par leur association la Fonction Principale Utile du même objet ;
  • analyser si la loi d’intégralité est respectée et, dans le cas contraire, diagnostiquer les orientations majeures de conception devant être entreprises pour ce même système.

Étapes :

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 95% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Management et ingénierie de l'innovation

(413 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Fiche

Page précédente

Page suivante

Sommaire

Faq

Peut-il y avoir plusieurs FPU ?
Ce tryptique ressemble beaucoup à la « bête à cornes » d'une analyse fonctionnelle ; y a-t-il de vraies différences ?
Limiter la décomposition à quatre parties parait soit trop (dans la cas d'un gobelet par exemple), soit trop peu (dans le cas d'une voiture par exemple). Pourquoi quatre impérativement ?

Aller plus loin

Bibliographie

  • G. Altshuller, Creativity as an Exact Science : The theory of the solution of inventive problems, Gordon and Breach Science Publishers, 1984
  • D. Choulier, TRIZ : un état d’esprit , TRIZ France, 2000
  • D. Cavallucci, Contribution à la conception de nouveaux systèmes mécaniques par intégration méthodologique , Louis Pasteur, 1999
  • G. S. Altshuller et R. V. Shapiro, « Psychology of Inventive Creativity », Izobretenia, Journal for the Altshuller Institute for TRIZ Studies, vol. II, n° 2000, p. 23-27, 2000
  • G. S. Altshuller, How to Learn to Invent, Tambov, Tambov Publishing House, 1961
  • G. S. Altshuller, Algorithm of Invention, 2e éd., Moscou, Moscowskii Rabochy Publishing House, 1973
  • G. S. Altshuller, About Forecasting of Technical Systems Development, 1975
  • Y. Salamatov, TRIZ: the right solution at the right time: a guide to innovative problem solving, Insytec, 1999
  • P. Crubleau, « L’identification des futures générations de produits industriels. Proposition d’une démarche utilisant les lois d’évolution de TRIZ », Angers, 2002
  • D. Cavallucci, « Integrating Altshuller’s development laws for technical systems into the design process », CIRP Annals - Manufacturing Technology, vol. 50, n° 1, p. 115-120, 2001
  • G. S. Altshuller, B. L. Zlotin, A. V. Zusman, et V. I. Philatov, Search for New Ideas : From Insight to Technology (Theory and Practise of Inventive Problem Solving), Kishinev, Kartya Moldovenyaske Publishing House, 1989

Sites Internet

Produits et fournisseurs

Auteur

Denis CAVALLUCCI


Cet article fait partie de l’offre

Management et ingénierie de l'innovation

(413 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Lecture en cours
Annexes

Page précédente