Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Après les gratte-ciels, le futur avènement des « gratte-sols » ?

Posté le par La rédaction dans Entreprises et marchés

Un ambitieux projet architectural, à contre-courant des tendances actuelles, pourrait bien voir prochainement le jour à Mexico : un cabinet d'architecte propose la construction d'un bâtiment de 35 étages... sous terre, dans le centre de la capitale mexicaine.

Il pourrait bien être temps de dire adieu aux traditionnels gratte-ciels, et de saluer l’arrivée future des « gratte-sols ». Plutôt que de se demander « jusqu’à quelle hauteur pouvons-nous aller ? », BNKR Arquitectura, un cabinet d’architecte mexicain, a décidé de prendre la tendance à contre-pied en posant la question suivante : « jusqu’à quelle profondeur pouvons-nous descendre ? ». Fort de ce précepte, le cabinet mexicain a présenté son projet de « Earthscraper » (« gratte-sol », par opposition au « skyscraper », le « gratte-ciel ») pour la ville de Mexico, en plein cœur de la mégalopole.

Dissimulant 35 étages sous la ville, le « gratte-sol » défie tous les tenants de l’architecture actuelle et l’obsession du « toujours plus haut ». Épousant la forme d’une pyramide inversée, le Earthscraper pourrait accueillir une mini-cité de près de 775 000 mètres carré, tout en préservant la place piétonne déjà présente en surface, qui se verrait toutefois réaménagée avec une base translucide, laissant la « skyline » de la ville inchangée.

Cet hommage à peine dissimulé aux pyramides aztèques serait organisé de manière stratifiée autour d’un immense puits de lumières laissant filtrer la lumière du jour, traversé par de nombreux ponts. Un musée dédié aux Mayas et aux Aztèques y aurait déjà sa place dans les dix niveaux les plus proches de la surface, les niveaux inférieurs abritant bureaux, commerces et habitations, et ce jusqu’à près de 300 mètres sous terre, profondeur retenue pour le projet. Reste à savoir comment le risque sismique, très élevé à Mexico, interviendra dans le développement du projet.

Par Rahman Moonzur

 

Pour aller plus loin :

Découvrez les fiches pratiques de Techniques de l’Ingénieur :

Étude des dangers : identifier les risques d’origine interne

 
Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !