Logo ETI Quitter la lecture facile
agriculture-biologique-1024

En chiffres

Croissance record pour l’agriculture biologique !

Posté le par La rédaction dans Environnement

En 2016, l'Agence bio estime que le marché bio pourrait gagner 1 milliard d'euros. Une dynamique historique poussée par une hausse des surfaces cultivées, des conversions, des entreprises et de la consommation.

Fin 2015, le marché des produits bio était estimé à 5,76 milliards d’euros, en hausse de 14,7 % par rapport 2014. Les chiffres de l’Agence bio montrent que le marché avance encore davantage en 2016. Sur les 6 premiers mois de l’année, les ventes augmentent de près de 20 %. « A la fin de l’année, il devrait atteindre les 6,9 milliards d’euros, soit un gain d’1 milliard d’euros en seulement 1 an », estime l’Agence bio.

Tous les indicateurs sont au vert. Au cours des 6 premiers mois de l’année, ce sont près de 3.000 nouvelles fermes qui se sont lancé en bio pour atteindre un total de 31.880 fermes. Une hausse de 10 % contre 8 % sur la même période en 2015. Les fermes bio représentent désormais 7,2 % des fermes françaises et 10 % des emplois agricoles. Fin juin 2016, l’Agence bio estime que les terres consacrées au mode de production bio s’élèvent à 1,57 million d’hectares, soit plus de 5,8 % de la Surface agricole utile (SAU). Sur ce total, près de 500.00 hectares sont en conversion, dont 260.000 hectares en première année. C’est 20 % de plus qu’il y a un an.

Toutes les filières sont concernées par la dynamique de conversions en 2016. Face à la crise laitière, l’élevage bovin laitier bio connait un essor sans précédent, avec 562 producteurs spécialisés engagés en 6 mois. « Après la période de conversion de deux ans, la filière attend donc un développement de l’ordre de 30 % de la collecte de lait bio d’ici 2018 », se félicite l’Agence bio. Le secteur viticole poursuit aussi son développement avec 300 nouveaux domaines viticoles engagés en bio sur la même période. Les filières les plus dynamiques restent, comme en 2015, celles des grandes cultures (740 engagements) et de l’élevage bovin allaitant (400 engagements), mais le rythme est là, similaire à l’an passé.

En parallèle du développement des ventes, du nombre de fermes et des surfaces cultivées en bio, le nombre d’entreprises se développe. Au premier semestre, 1.200 nouveaux transformateurs, distributeurs, importateurs et exportateurs ont rejoint les rangs des acteurs de la filière bio en France, pour atteindre un total de 14.338. Soit 6 % de plus que fin 2015.

Par Matthieu Combe

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !