Logo ETI Quitter la lecture facile

Des capitaux européens pour le Wave Hub anglais

Posté le par La rédaction dans Environnement

Le Wave Hub Project est un des nombreux projets pionniers d'énergie renouvelable du sud-ouest de l'Angleterre. Il vise à créer, à 10 miles au large de la côte nord des Cornouaillles, la plus grande installation offshore de récupérateurs d'énergie des vagues jamais conçue.

Plusieurs équipementiers représentant plusieurs technologies (dont l’incontournable Pelamis Wave Power) ont été tour à tour pressentis et/ou associés au projet. Récemment, en mars 2009, c’est le discret équipementier des Cornouailles ORECon qui a été choisi pour remplacer l’australien Oceanlinx qui s’était retiré du projet britannique pour se concentrer sur ses activités en Australie. Les récupérateurs de vagues d’ORECon devraient entrer en service au Wave Hub dès août prochain. Les volumineux serpents métalliques rouges de Pelamis Wave Power restent eux aussi toujours associés au Wave Hub. L’idée de raccorder plusieurs technologies différentes au réseau est donc plus que jamais le défi majeur de ce projet. Selon certaines sources (le quotidien en ligne this is cornwall), « des millions de livres sterling étaient sur le point d’être déversées sur les Cornouailles pour booster le développement des énergies renouvelables de la mer ». 
Le plus grand parc d’énergie des vagues jamais conçu ?
Cela n’a pas tardé ! L’Agence de Développement du Sud Ouest de l’Angleterre (South West RDA) annonçait le 14 avril un investissement de 10 millions de livres sterling « pour permettre au Royaume-Uni d’avoir une longueur d’avance dans le développement des prochaines générations des technologies offshore. »Certains observateurs pensent qu’une grande partie de cette manne ira au projet Wave Hub. Ces 10 millions de livres ont été apportés par West RDA, par le Fond Européen pour le Développement Régional et par le programme gouvernemental britannique. Il est à noter que c’est la première fois que des fonds en provenance de la Communauté européenne sont injectés dans cette proportion et dans de tels types de projets d’ERM en Angleterre.Enhardi par cet apport de capitaux continentaux, le Wave Hub Project va pouvoir enfin devenir le plus grand parc d’énergie des vagues jamais conçu.Mais de quoi s’agit-il au juste ? Dans le détail, il y a d’abord l’installation d’un parc qui cumulera le fonctionnement de plusieurs types de technologies d’énergie des vagues (serpents bouées, plate-forme entre autres). Mais l’intérêt majeur du projet est la mise en place d’un hub sous-marin où viendront se concentrer les apports d’énergie électrique issus des différentes technologies de récupération des vagues. Par la suite, l’électricité produite sera envoyée par câble sous-marin vers le réseau national britannique.

Mise en route prévue pour 2011
Avec une capacité maximale attendue de 20 MW, le Wave Hub permettra de se livrer à une préfiguration commerciale tout à fait inédite des possibilités de l’énergie des vagues, avec des dispositifs et sur une échelle jamais imaginés jusque-là. C’est d’ailleurs tout ce qui fait l’intérêt de ce projet.Selon Nick Harrison, responsable des énergies marines à South West RDA, la construction du Wave Hub qui n’est pour l’heure qu’au stade de projet, « commencera en mai 2010 pour être terminée en août 2010 et entrer en service en 2011. L’ensemble du Projet Wave Hub pourrait créer quelque 1.800 emplois et injecter 560 millions de livres sur 25 ans dans l’économie britannique. » Au moins 1.000 de ces emplois profiteraient directement à la région du sud-ouest de l’Angleterre.Par Francis Rousseau, auteur du site Les énergies de la mer

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !