Logo ETI Quitter la lecture facile

Japon : une voile solaire pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le transport maritime

Posté le par La rédaction dans Énergie

L’entreprise japonaise Eco Marine Power a développé un système d’aide à la propulsion alliant photovoltaïque et éolien pour un transport maritime durable.

Aquarius MRE est une technologie développée par l’entreprise japonaise Eco Marine Power Co. Ltd. incluant des voiles rigides, des panneaux solaires, des modules de stockage d’énergie et d’un système de commande informatisé adaptant l’orientation des panneaux aux conditions météorologiques. L’utilisation de ces énergies renouvelables permet de réduire la consommation de carburant des navires qui en sont équipés et donc de diminuer leurs émissions de dioxyde de carbone de façon économique. La technologie sera mise à l’essai offshore prochainement en collaboration avec l’armateur Hisafuku Kisen KK.

Les émissions de gaz à effets de serre dues au trafic maritime dépassent aujourd’hui celles de la France (elles représentent 3% des émissions mondiales) et pourraient augmenter de 250% d’ici à 2050. A l’heure où la plupart des pays se sont engagés par l’accord de Paris à réduire leurs émissions de gaz à effets de serre, des innovations telles que celle-ci pourraient permettre d’endiguer un autre facteur croissant de pollution atmosphérique et maritime.

Rédacteur :
Pierre FEUARDANT

Sources :
www.ecomarinepower.com/en/aquarius-wind-a-solar-power
techon.nikkeibp.co.jp/atclen/news_en/15mk/080501500/

www.diplomatie.gouv.fr/voile-solaire-pour-reduire-les-emissions-de-gaz-a-effet-de-serre

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction

Les derniers commentaires

  • Bonjour,
    Il faudrait faire des bateaux de transport solaires complètement autonomes et bien scellés.
    Comme cela, plus besoin de marins (on dira qu’il n’y aura plus de risques de pertes de vies humaines en mer) et plus de risque de piratage car le bateau pourra sans gros risque éviter ou foncer sur les petites embarcations de pirates (on dira que le système gère au mieux les personnes et les biens).
    J’espère qu’une entreprise française va se lancer sur le créneau. Inutile d’attendre que d’autres le fasse et venir dire ensuite que le chômage en France c’est la faute des autres. Au boulot les ingénieurs.
    Bien cordialement.


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !