Logo ETI Quitter la lecture facile

La gestion intelligente du bâtiment, clé de l’optimisation énergétique

Posté le par La rédaction dans Environnement

L’application de la technologie KNX à l’automatisation, la régulation et la gestion technique du bâtiment (GTB) génère des économies d’énergie que le groupe ABB a chiffrées en fonction de la solution ou de la conjugaison de solutions adoptées. Explications.

Chauffage et production d’eau chaude, refroidissement et climatisation, éclairage… sont responsables d’environ 40 % de la consommation totale d’énergie des pays industrialisés. Un lourd tribut qui laisse néanmoins beaucoup de marge à l’optimisation énergétique.

Fondée sur la mise en réseau d’automatismes chargés de piloter, pièce par pièce ou à l’échelle d’un site, les fonctions d’éclairage, d’ombrage, de chauffage-ventilation-climatisation (CVC) et autres lots techniques, la gestion intelligente des systèmes et équipements du bâtiment contribue à un usage rationnel et maîtrisé de l’énergie, en parfaite symbiose avec les besoins.

Un nouveau cadre normatif et réglementaire, de portée internationale, encourage la mise en œuvre de solutions d’efficacité énergétique. Dans le sillage de la directive 2002/91/CE, la norme EN 15.232 décrit les méthodes pour évaluer l’impact des automatismes, des systèmes de régulation et de la GTB sur la consommation énergétique des bâtiments (tout bâtiment équipé de systèmes d’automatisation, de régulation et de GTB, est classé dans l’une des 4 catégories de performance énergétique notées de « A » à « D »). Cette norme introduit le principe de la « certification énergétique » des bâtiments. Ainsi, toutes les constructions autres que d’habitation nécessitent l’établissement et la délivrance par le propriétaire, à toute personne intéressée, d’un certificat de performance énergétique, lors de la vente ou de la location. Son affichage est en outre obligatoire dans les établissements recevant du public, occupant plus de 1 000 m².

Dans cette optique, la technologie KNX qui rassemble plus de 150 fournisseurs de produits et solutions d’automatisation du bâtiment et promoteurs de la première norme mondiale de la domotique et de l’immotique, vise à réduire notre consommation énergétique (un pourcentage d’économies à 2 chiffres), à assouplir la planification et la mise en œuvre des projets d’efficacité énergétique (EE) et à en protéger les investissements, tout en garantissant la disponibilité de l’énergie.

Le groupe ABB, dont le système KNX s’appuie sur la norme mondiale ISO / IEC 14543 concernant la « gestion intelligente du bâtiment » et réunit un large éventail de produits et de solutions autorisant des applications à haute efficacité énergétique, dans le neuf comme dans l’existant, a chiffré les économies d’énergie réalisables. C’est ainsi la mise en œuvre d’une technologie de bus et d’automatismes, tant individuels que centralisés, permet, suivant la  fonction ou la conjugaison de plusieurs fonctions utilisées, de réduire la facture énergétique de :

  • 10% (par rapport à une commande manuelle)  en utilisant une commutation automatique et la programmation horaire du chauffage et de la climatisation en fonction de consignes de température assignées à chaque pièce occupée temporairement ou à périodes fixes dans un bâtiment EN 15232 ;
  • 25% (par rapport à une commande manuelle)  en programmant la température de consigne de chauffage/climatisation par détection de présence, pour chaque pièce utilisée temporairement ou à périodes fixes d’un bâtiment normalisé EN 15232 ;
  • de 28 à 66% de l’électricité utilisée pour l’éclairage, en fonction de la saison, de la météo et de l’implantation du bâtiment grâce à la commande d’éclairage permanent qui, contrairement au pilotage de l’éclairage en tout-ou-rien, garantit une luminosité constante et harmonieusement répartie, grâce à des apports de lumière artificielle maintenant en continu, le niveau d’éclairement choisi (une commande d’éclairage asservie à l’occupation par un détecteur de présence qui automatise l’extinction de l’éclairage quand la pièce est vide, permet d’économiser 13 % en plus) ;
  • 40% (par rapport à une commande manuelle)  en faisant appel à la commande automatique des protections solaires, doublée d’une commande d’éclairage permanent avec détection de présence ;
  • 30% les besoins en climatisation avec une régulation thermique faisant intervenir les protections solaires ;
  • 50 % d’économie sur le chauffage ou la climatisation avec une combinaison de différentes mesures comme la baisse du chauffage ou de la climatisation sur détection d’ouverture de fenêtres, l’ouverture automatique des fenêtres pour profiter du rafraîchissement nocturne ou enclenchement de la ventilation, le couplage commande d’éclairage permanent et commande de stores/volets en fonction de la position du soleil…

Ces mesures d’optimisation n’ont d’utilité que s’il est possible de chiffrer la quantité d’énergie effectivement consommée. L’interface KNX pour compteurs d’énergie d’ABB  permet de remonter les mesures vers la supervision via le bus KNX.L’optimisation éco-énergétique du bâtiment est renforcée par l’emploi de compteurs d’énergie : il suffit alors de lire ces valeurs de consommation pour optimiser rapidement les usages énergétiques
 

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !