Logo ETI Quitter la lecture facile

News de science

Le fluide frigorigène écologique séduit l’administration américaine

Posté le par La rédaction dans Environnement

Un nouveau fluide frigorigène, dont le potentiel de réchauffement de la planète (PRP) est 99,7 % plus faible que le traditionnel HFC-134a,  vient de recevoir le feu vert de l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) pour son utilisation dans les voitures. 

D’après des estimations, plus de 400 millions de voitures dans le monde possèdent un système de climatisation, chacune consommant entre un 0,5 et 1 kg de fluide frigorigène. Une situation qui a conduit l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) et le ministère américain des transports, à adopter, l’année dernière, de nouvelles normes visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre des véhicules utilitaires légers. Les constructeurs automobiles peuvent recevoir des fonds s’ils choisissent, conformément aux normes, des fluides frigorigènes ayant un impact moindre sur l’environnement.

Dans le cadre de son programme « Significant New Alternatives Policy » (SNAP), l’EPA vient d’accorder son autorisation à l’emploi du nouveau fluide frigorigène à faible impact sur le réchauffement climatique HFO-1234yf  de Honeywell. « Ce nouveau produit chimique nous aide à combattre le changement climatique et l’appauvrissement de la couche d’ozone », a déclaré Gina McCarthy, administratrice assistante de l’« Office of Air and Radiation » de l’EPA.

« Il s’agit d’un important pas en avant vers l’adoption au niveau mondial de ce nouveau fluide frigorigène, offrant aux constructeurs automobiles une solution de remplacement par rapport aux fluides frigorigènes actuels, tout en leur permettant de satisfaire aux nouvelles normes réglementaires », explique Terrence Hahn, Vice-Président et General Manager de Honeywell Fluorine Products.

Outre ces nouvelles normes américaines, l’Union européenne a adopté une directive concernant les émissions provenant des systèmes de climatisation des véhicules à moteur, exigeant des nouveaux modèles fabriqués à partir de 2011, d’utiliser un fluide frigorigène dont le PRP est inférieur à 150. Enfin, d’ici 2017, toutes les nouvelles voitures vendues en Europe devront utiliser un fluide frigorigène à faible PRP.

Le HFO-1234yf possède un potentiel de réchauffement de la planète (PRP) 99,7 % plus faible que le fluide utilisé actuellement dans la plupart des systèmes de climatisation automobile, le HFC-134a. Il a subi des tests approfondis de sécurité et d’efficacité, effectués par des groupes d’évaluation indépendants tels que le Programme de recherche coopérative de SAE International, auquel participent les plus grands constructeurs automobiles.

Ces tests ont conclu que le produit offrait des performances environnementales supérieures aux produits à base de  dioxyde de carbone – un autre fluide frigorigène – particulièrement en cas de températures extérieures élevées, tout en présentant « le risque d’utilisation le plus faible dans les systèmes de climatisation automobile, et en répondant aux besoins des consommateurs et de l’environnement. »

M.C

 

Déjà publié :

Un système RFID « spécial » en entrepôt frigorifique

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !