Logo ETI Quitter la lecture facile

Produisez de l’eau potable pendant que vous pédalez !

Posté le par La rédaction dans Environnement

Le projet de l’autrichien Kristof Retezár lui a valu d’atteindre les finales du James Dyson Award, concours qui récompense ingénieurs et designers.

Fontus, du nom romain du dieu des sources et des courants, est un projet développé par un designer industriel autrichien visant à collecter l’eau contenue dans l’air.

Le système imaginé consiste en un étui dissimulant des mini panneaux électriques. L’air ambiant pénètre dans Fontus à l’intérieur duquel il est refroidi, ce qui permet ensuite d’en prélever les particules d’eau. Les gouttelettes s’écoulent alors jusqu’au goulot d’une bouteille fixée en amont. Accroché sur un vélo, le système permettrait de produire 0.5L d’eau en 1 heure, dans des conditions optimales d’utilisation. D’après son concepteur, le prototype peut stocker 1 goutte d’eau par minute pour un air ambiant avec un taux d’humidité de 50% et une température supérieure à 20°C. Un filtre à l’entrée du système bloque les impuretés et autres poussières. En revanche, pour l’instant rien ne vient filtrer les polluants atmosphériques.

Fontus est initialement prévu pour être utilisé sur un vélo, la captation de l’eau se faisant pendant que l’utilisateur pédale. Mais un tel système pourrait avoir d’autres débouchés, humanitaires notamment. Ce système de captation de l’eau coûte entre 20 et 30€ mais son inventeur travaille à le faire baisser.

Le système de récupération de l’eau contenue dans l’atmosphère est connu depuis longtemps. Toutefois, son faible rendement n’a pas permis à ce procédé de se développer. Cela n’empêche pas certains projets concrets d’émerger depuis quelques années. Récemment nous vous présentions la Namib Beetle Desert, cette bouteille capable elle aussi de capter l’eau de l’air avec une production allant de 0.5L à 3L par heure, mieux que le Fontus. Mais comme lui, la NBD Nano n’est pas commercialisé et reste à l’état de projet. Pourtant, l’essor de ces solutions pourrait aider à pallier le manque d’eau potable dont souffrent certaines populations.

Par Audrey Loubens
Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !