Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Tesla, toitures solaires et nouveautés

Posté le par Mattieu Combe dans Énergie

Le 28 octobre, Elon Musk a présenté le nouveau produit de Tesla, conçu en collaboration avec SolarCity, le leader des panneaux solaires photovoltaïques aux Etats-Unis. L'annonce a eu lieu au studio Universal à Los Angeles, dans un décor typiquement américain... le quartier pavillonnaire de la série Desperate Housewives. Le message est clair : cette solution s'adresse à tous les américains.

Pour répondre au défi posé par le réchauffement climatique et alors que les émissions de gaz à effet de serre atteignent encore des records en 2016, Elon Musk insiste sur l’importance d’accélérer la transition vers les énergies renouvelables. La vision de Tesla repose ainsi désormais sur trois piliers : des toits solaire, des batteries domestiques et des véhicules électriques.

musk-solaireLa grande annonce de cette conférence de presse était la commercialisation prochaine de toits solaires. Disponibles en plusieurs couleurs, ils s’adaptent aux différentes architectures et styles. « Le but est d’avoir des toits solaires qui sont plus beaux que des toits normaux, génèrent de l’électricité, durent plus longtemps, sont mieux isolés et coûtent moins chers », prévient Elon Musk. Pas de prix précis annoncés, mais simplement le fait qu’ils coûteront moins chers « qu’un toit normal plus le coût de l’électricité ». Les premières installations devraient commencer en 2017. Elon Musk espère rapidement capter 5% du marché des toits solaires.

Solarcity, un bon investissement?

Ce produit vise à justifier le projet de rachat de SolarCity par Tesla pour environ 2,6 milliards de dollars. Car les actionnaires semblent inquiets. Face à ce scepticisme, Elon Musk défend le projet. Sur son blog, il a annoncé le 1er novembre que l’achat de SolarCity devrait ajouter plus d’un demi-milliard de dollars de liquidités dans les comptes de Tesla sur les trois prochaines années et apporter près d’un milliard de dollars supplémentaires à son chiffre d’affaires en 2017.

Aux Etats-Unis, SolarCity fournit près d’un nouveau panneau solaire résidentiel sur trois et compte près de 300.000 clients. En rachetant l’entreprise, Tesla espère peser davantage dans ce marché qui génère 12 milliards de dollars rien qu’aux États-Unis. Sur les 5 prochaines années, Elon Musk estime que le marché devrait croître annuellement entre 15 et 20%. De quoi rapidement rentabiliser l’investissement. Il ne reste plus qu’à savoir si les actionnaires se laisseront convraincre. Ils doivent se prononcer sur ce rachat le 17 novembre prochain.

Powerwall 2 et Powerpack 2

Elon Musk en a profité pour faire d’autres annonces. La production du Powerwall 2 débutera ce trimestre à la Gigafactory. Il sera proposé à 5.500 dollars, contre 3.000 dollars pour son prédécesseur mais aura « deux fois plus d’énergie ». La batterie sera capable de stocker jusqu’à 14 kilowattheures (kWh), contre 6,4 kWh pour la version précédente. Elle pourra délivrer jusqu’à 5 kilowatts (kW) de puissance en continu et 7 kW en crête. Cette batterie stockera le surplus d’électricité produit par le toit ou des panneaux solaires la journée et l’électricité du réseau aux heures creuses, pour la délivrer la nuit ou lorsque l’électricité est plus chère.

Elon Musk a aussi annoncé le Powerpack 2, une batterie de 50 kW qui stocke 210 kWh. Le produit est modulaire : il est possible d’assembler plusieurs milliers de Powerpack 2. Tesla déploie d’ailleurs actuellement la plus grande station de stockage Lithium-ion au monde, grâce à ses Powerpack 2. Elle atteindra 20 mégawatts (MW) et 80 mégawattheures (MWh) pour le fournisseur d’électricité Southern California Edison. Par ailleurs, 52 MWh sont prévus pour la coopérative électrique hawaienne Kauai Island Utility.

Par Matthieu Combe, journaliste scientifique

Pour aller plus loin

Posté le par Mattieu Combe

Les derniers commentaires

  • Avis à Elton & C°

    Les panneaux actuels devalorisent l’architecture traditionnelle. Les techniques proposées sont une excellent idée.
    Dans mon cas (hautes Alpes) toits en tôle ondulée difficiles à imprimer. Remplacement fortement encouragé par des bardeaux (planches de 22mm, entre 30 et 60cm entre rangées, recouvrement 2 ou trois bardeaux, le tout sur un toit étanche (chevrons, isolation entre chevrons et intérieure, voligeage jointif, voile d’étanchéité).

    On pourrait imaginer des panneaux de largeur correspondant à l’intervalle entre rangs de bardeaux, mais l’aspect reste excécrable. Les techniques d’impression liquide devraient permettre d’intégrer complètement les récepteurs solaires aux toits traditionnels.

  • Etonnant qu’Elon Musk n’ait pas encore annoncé la possibilité d’installer dans les véhicules Tesla des PowerPack rechargées à la maison ou au bureau (avec ses tuiles solaires) ? Première étape vers une fourniture d’électricité pour les voitures électriques par batteries échangeables rechargées en stations ?


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !