Logo ETI Quitter la lecture facile

Hyperloop, le projet incroyable d’Elon Musk

Posté le par La rédaction dans Informatique et Numérique

L'Hyperloop ou le « cinquième moyen de transport » moderne, comme l'appelle Elon Musk, est exceptionnel à bien des égards. S'il voit le jour, ce train subsonique sera capable de relier San Francisco / Los Angeles en 35 minutes.

Un procédé qui ressemble à celui des tubes pneumatiques.

Le 12 août 2013, un dossier de 57 pages baptisé « Hyperloop Alpha », fruit de la collaboration des équipes de Tesla Motors et SpaceX, a été dévoilé par l’Américain, agrémenté d’une première esquisse. L’occasion de découvrir de nouveaux détails.

Loin de la conception traditionnelle que l’on peut se faire d’un train, Hyperloop se présentera sous la forme d’un long tube à l’intérieur duquel des capsules, pouvant accueillir jusqu’à vingt passagers, se déplaceront à la vitesse stupéfiante de 1 220 km/h, quasiment la vitesse du son. Les capsules n’entreront à aucun moment en contact avec les parois du tube grâce à un système de pression d’air. Pour se faire une idée, le milliardaire le dépeint « à mi-chemin entre le Concorde, le canon électrique et la table de Air Hockey ».

Ce moyen de transport futuriste serait plus sécurisé, économique, écologique et confortable que ce qui existe en matière de moyen de transport. Alimenté par l’énergie solaire via des panneaux installés sur le toit du tube, extrêmement rapide, préparé à faire face aux tremblements de terre fréquents dans la région, au tarif imbattable de 20 dollars le billet pour une telle distance…

Sur le papier l’Hyperloop expose de nombreux avantages.

Cependant, encore lui faut-il voir le jour. Car les défis qu’engendre la création de ce train sont légions. Dont un, primordial, reste à résoudre pour le moment. Il s’agit du danger résultant du mouvement à grande vitesse des capsules dans le tube. La crainte est que la pression ainsi créée ne soit trop importante et entraîne des collisions entre les capsules.

Malgré tout, la réalisation de ce projet pourrait devenir concrète d’ici une dizaine d’années. Elon Lusk estime le coût du projet à 6 milliards de dollars et rappelle au passage qu’un projet de TGV entre Los Angeles et San Francisco s’élèverait à plusieurs dizaines de milliards de dollars.

Concernant la construction d’un prototype, rien n’est assuré à l’heure actuelle. L’entrepreneur songe à s’occuper lui-même du démarrage du projet, mais sans certitudes : « je suis tenté de créer au moins un prototype de démonstration… j’aimerais que ce projet devienne réalité et je pense que cela aiderait si je faisais un modèle. »

À projet fou, inventeur visionnaire.

L’Hyperloop, qui enflamme tant internet, pourrait être tiré d’un film de science-fiction. Il fallait bien un milliardaire un peu fou et surtout très ambitieux pour proposer un tel projet. Son inventeur Elon Musk est d’ailleurs connu pour son parcours atypique.

Né à Pretoria en Afrique du Sud, il rejoint à 17 ans le Canada pour faire ses études à l’Université Queen’s et surtout pour échapper au service militaire dans un régime pro-apartheid. Quatre ans plus tard, il intègre la Wharton School de l’Université de Pennsylvanie où il étudie simultanément le commerce et la physique. À 24 ans, Elon Musk arrête précipitamment le doctorat qu’il avait commencé à l’Université de Stanford et se lance dans l’entrepreneuriat. Il cofonde alors Zip2 Corporation, une société d’édition d’un logiciel de publication de contenu en ligne. Zip2 est vendu en 1999 pour 341 millions de dollars. Un an plus tard, Musk acquiert la désormais célèbre société de paiement en ligne Paypal. Pour la revendre deux ans plus tard à eBay pour 1,5 milliard de dollars. Aujourd’hui à 42 ans, il est PDG de Tesla Motors et SpaceX et sa fortune est estimée à 7,7 milliards de dollars.

Par Sébastien Tribot

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction

Les derniers commentaires

  • salut, c’est Enora, juste pour vous dire que je trouve votre article vachement passionant, c’etait savoir si on pouvait se faire un petit meet-up, comme disent les jeunes, voila
    Bise, Enora


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !