Livres blancs en téléchargement gratuit

Pour accompagner vos abonnements aux ressources documentaires et services, Techniques de l'Ingénieur vous offre les dossiers spéciaux de la rédaction sur des sujets variés, à télécharger gratuitement.

L'industrie parie sur la relocalisation

Publié en mars 2021

Le plan de relance a été annoncé annoncé par le gouvernement au mois de septembre 2020, sept mois après le début de la pandémie mondiale de coronavirus que nous traversons encore à l'heure actuelle.

Le confinement annoncé en mars 2020 a mis un coup d'arrêt brutal à l'activité économique du pays. Au-delà du cas français, c'est le monde entier, avec des timings différents, qui s'est arrêté. Depuis, les contraintes sanitaires ont été aménagées, pour faire tourner autant que possible les usines, même si certains secteurs, comme l'aérien par exemple, restent encore aujourd'hui dans une situation critique.

Le gouvernement a donc réagi en annonçant un plan de relance. Nous nous intéressons dans ce dossier au volet « relocalisation » de ce plan de relance. En effet, après avoir constaté, lors de la fermeture en mars dernier des frontières, le manque de souveraineté industrielle de l'hexagone, l'Etat a décidé de prendre le taureau par les cornes et a lancé un appel à projets, pour aider les entreprises de cinq secteurs stratégiques qui désirent redévelopper des activités de production en France.

Ces cinq secteurs stratégiques - santé, agroalimentaire, électronique, intrants essentiels de l’industrie (chimie, matériaux, matières premières...) et applications industrielles de la 5G - ont été sélectionnés pour une raison simple : la crise du coronavirus a montré de façon très crue la vulnérabilité de nos chaînes d'approvisionnement sur ces secteurs.

Les masques, les médicaments, les composants électroniques, les intrants pour l'industrie chimique... L'industrie française a fait des choix, ces trente dernières années, qui l'ont conduit à abandonner certaines productions aujourd'hui estimées vitales pour notre souveraineté. Pourquoi ? Soit par stratégie, pour abandonner des productions à faibles valeur ajoutée et concentrer les efforts sur des productions plus valorisables, soit par manque de compétitivité.

L'appel à projets lancé par le gouvernement a permis, au mois de novembre 2019 puis au mois de février 2021, de sélectionner 65 projets de relocalisation qui seront financés par l'Etat, pour un total de plus d'un milliard d'euros pour le moment. L'appel à projets, qui est toujours en cours - les projets peuvent être déposés sur la plateforme de la BPI dédiée à cet effet jusqu'au 1er juin 2021 - devrait permettre de créer pas moins de 3000 emplois et en conforter près de 7000.

Dans ce dossier, nous avons sélectionné trois projets retenus par le gouvernement.

L'entreprise Né d’une seule ferme propose des solutions clés en main pour les entreprises agricoles. Son concept consiste à déployer des containers équipés en yaourteries, déplaçables et fabriqués en France, dans des fermes sur tout le territoire métropolitain. Le concept porté par Né d’une seule ferme vise à renforcer la souveraineté alimentaire du pays, tout en permettant aux producteurs de lait de remonter dans la chaîne de valorisation de leur production.

Ensuite, SRT Microcéramique, une PME du secteur de l’électronique, fait partie des deux seuls fabricants européens de condensateurs céramiques multicouches.
Lauréat de l’appel à projets lancé par le gouvernement sur le volet « relocalisation », le projet de SRT, « CAPAFRANCE », vise à tripler la production de ces condensateurs, composants stratégiques présents dans tout système électronique et pour lesquels la France et l’Europe dépendent à 99% de fabricants américains et asiatiques.

Enfin, Sequans Communications est une startup créée en 2003. L’entreprise est aujourd’hui spécialisée dans la fourniture de semi-conducteurs pour les terminaux 4G et 5G. Le projet CRIIoT (Critical IoT), porté par l’entreprise, a été retenu à l’occasion de l’appel à projets lancé par le gouvernement dans le cadre du volet « relocalisation » du plan de relance impulsé par le gouvernement depuis le mois de septembre.

Vous souhaitez partager ce livre blanc ?    Facebook Twitter Linkedin
Chargement

Merci de patienter ...