Article

1 - PROCÉDÉ SOL-GEL : UNE MÉTHODE SIMPLE DE PRODUCTION DE MATÉRIAUX POREUX

  • 1.1 - Découvertes et freins aux transferts technologiques
  • 1.2 - Méthodes de synthèse de xérogels
  • 1.3 - Méthodes de caractérisation

2 - POLLUANTS DE L’AIR INTÉRIEUR

  • 2.1 - Sources de pollution
  • 2.2 - Normes existantes d’exposition

3 - MÉTROLOGIE DES POLLUANTS DE L’AIR INTÉRIEUR

  • 3.1 - Formaldéhyde ubiquiste
  • 3.2 - Trichloramine dans les piscines

4 - CONCLUSION

Article de référence | Réf : R423 v1

Matériaux hybrides nanoporeux pour la détection de polluants de l'air intérieur

Auteur(s) : Thu-Hoa TRAN-THI

Relu et validé le 26 juin 2018

Pour explorer cet article
Télécharger l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !

Sommaire

Présentation

RÉSUMÉ

L'histoire des matériaux inorganiques et hybrides organique-inorganiques élaborés selon le procédé sol-gel est jalonnée de rebondissements avec des échecs et des réussites industrielles intermittentes ou durables. Malgré un essor remarquable en recherche, qui s'affiche avec une forte croissance annuelle des publications, les difficultés liées à la reproductibilité des méthodes de synthèse et à la production de produits fiables ont été les freins principaux à leur industrialisation. C'est le cas des matériaux à base de blocs monolithiques de xérogel, longtemps délaissés au profit d'applications à base de films minces et de poudres, qui retrouvent aujourd'hui un nouvel élan sous forme de capteurs nanoporeux et colorimétriques pour la détection des polluants de l'air. Les exemples de capteurs de formaldéhyde et de trichloramine à base de xérogels sont ici donnés. Ils illustrent la réussite de deux transferts industriels d'un laboratoire du CEA et du CNRS vers la start-up ETHERA.

Lire cet article issu d'une ressource documentaire complète, actualisée et validée par des comités scientifiques.

Lire l’article

ABSTRACT

Nanoporous hybrid materials for the detection of indoor pollutants.

The history of inorganic and hybrid organic-inorganic materials produced via the sol-gel process is marked by transient or lasting success. Despite the remarkable progress in research evidenced by the continuous growth of the literature in this domain, the difficulties met in obtaining reliable methods of synthesis and reproducible products have been the main obstacles to their industrialization. This was the case of materials based on monolithic blocks of xerogel, which were long neglected in favor of thin films and powders. They are now finding new life in the form of nanoporous and colorimetric sensors for the detection of air pollutants. Examples of xerogel-based sensors of formaldehyde and nitrogen trichloride are given here to illustrate the successful technology transfer from a CEA-CNRS laboratory to the start-up ETHERA.

Auteur(s)

  • Thu-Hoa TRAN-THI : Directrice de recherche CNRS - Laboratoire des Édifices Nanométriques, UMR 3685 NIMBE, CEA-Saclay, IRAMIS, Gif-sur-Yvette, France

INTRODUCTION

Les matériaux « sol-gel » sont présents dans de nombreuses applications, essentiellement sous forme de poudre ou de films minces de revêtement. On trouve ainsi des poudres pour les catalyseurs chimiques  , dans les formulations cosmétiques ou de médicaments , comme matériaux abrasifs ou encore comme isolants thermiques pour le bâtiment . Les applications sous forme de films minces sont très nombreuses notamment dans le domaine optique pour les revêtements ophtalmiques, les revêtements pour le vitrage, la synthèse de fibres optiques, ou encore dans le domaine des capteurs fluorescents . On trouve également des revêtements de protection contre la corrosion de pièces métalliques, des revêtements diélectriques et d'électrodes en électrochimie . Dans les domaines émergents, on peut trouver les textiles techniques, la production de tissus osseux artificiels  et la dentisterie ou encore la biocatalyse enzymatique .

Parmi les matériaux hybrides sol-gel, on trouve cependant très peu d'études et d'applications des xérogels monolithiques, car contrairement aux poudres et films minces , la production de blocs monolithiques transparents, de qualité optique et exempts de craquelures, est loin d'être aisée. Cette difficulté a fort longtemps rebuté les industriels, qui ont préféré utiliser des verres poreux dopés de molécules-sonde par imprégnation en voie liquide, avec le désavantage d'un relargage de ces molécules lorsqu'elles ne sont pas chimiquement attachées au réseau poreux. Avec les xérogels monolithiques, la possibilité de séquestrer des molécules-sonde dans le réseau poreux sans avoir recours à des modes compliqués de synthèse représente un avantage indéniable. Deux exemples rares d'application des xérogels dans le domaine des capteurs chimiques colorimétriques sont ici donnés. Ils concernent les capteurs pour la détection de deux polluants toxiques, le formaldéhyde et la trichloramine, qui ont fait l'objet d'un transfert technologique et qui sont actuellement fabriqués par Ethera, une start-up pionnière dans la production de capteurs à base de xérogels monolithiques.

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 92% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

KEYWORDS

Hybrid materials   |   xerogel   |   nitrogen trichloride   |   formaldehyde   |   colorimetric sensor   |   air pollution

DOI (Digital Object Identifier)

https://doi.org/10.51257/a-v1-r423


Cet article fait partie de l’offre

Nanosciences et nanotechnologies

(151 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 95% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Nanosciences et nanotechnologies

(151 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS

Sommaire
Sommaire

BIBLIOGRAPHIE

  • (1) - PEREGO (C.), MILLINI (R.) -   Porous materials in catalysis : challenges for mesoporous materials  -  Chem. Soc. Rev., 42, 3956-3976 (2013).

  • (2) - PARLETT (C.M.A.), WILSON (K.), LEE (A.F.) -   Hierarchical porous materials : catalytic applications  -  Chem. Soc. Rev., 42, 3876-3893 (2013).

  • (3) - VALLET-REGI (M.) -   Mesoporous Silica Nanoparticles : Their Projection in Nanomedicine  -  International Scholarly Research Network, ISRN Materials Science, Volume 2012, Article ID 608548, 20 pages, doi:10.5402/2012/608548.

  • (4) - RIFFAT (S.B.), QIU (G.) -   A review of state-of-the-art aerogel applications in buildings  -  International Journal of Low-Carbon Technologies, 1-6 (2012).

  • (5) - TRAN-THI (T.-H.), DAGNELIE (R.), CRUNAIRE (S.), NICOLE (L.) -   Optical chemical sensors based on hybrid organic-inorganic sol-gel nanoreactors  -  Chem. Soc. Rev., 40, 621-639 (2011).

  • ...

NORMES

  • Air intérieur – Partie 3 : dosage du formaldéhyde et d’autres composés carbonylés – Méthode par échantillonnage actif (indice de classement : X43-404-3). - NF ISO 16000-3 - 2002

  • Air intérieur – Partie 4 : dosage du formaldéhyde – Méthode par échantillonnage diffusif (indice de classement : X43-404-4). - NF ISO 16000-4 - 2006

1 Données statistiques et économiques

Les appareils commercialisés pour la quantification des aldéhydes ou sélectifs au formaldéhyde sont présentés tableau .

HAUT DE PAGE

Cet article est réservé aux abonnés.
Il vous reste 95% à découvrir.

Pour explorer cet article
Téléchargez l'extrait gratuit

Vous êtes déjà abonné ?Connectez-vous !


L'expertise technique et scientifique de référence

La plus importante ressource documentaire technique et scientifique en langue française, avec + de 1 200 auteurs et 100 conseillers scientifiques.
+ de 10 000 articles et 1 000 fiches pratiques opérationnelles, + de 800 articles nouveaux ou mis à jours chaque année.
De la conception au prototypage, jusqu'à l'industrialisation, la référence pour sécuriser le développement de vos projets industriels.

Cet article fait partie de l’offre

Nanosciences et nanotechnologies

(151 articles en ce moment)

Cette offre vous donne accès à :

Une base complète d’articles

Actualisée et enrichie d’articles validés par nos comités scientifiques

Des services

Un ensemble d'outils exclusifs en complément des ressources

Un Parcours Pratique

Opérationnel et didactique, pour garantir l'acquisition des compétences transverses

Doc & Quiz

Des articles interactifs avec des quiz, pour une lecture constructive

ABONNEZ-VOUS