Logo ETI Quitter la lecture facile

Continuité assurée au secrétariat d’État au numérique

Posté le par Sophie Hoguin dans Informatique et Numérique

Mounir Mahjoubi a démissionné de son poste de secrétaire d’État au numérique la semaine passée. Son successeur, Cédric O, devrait mener une politique dans la continuité en suivant les programmes déjà lancés.

Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État au numérique depuis l’élection d’Emmanuel Macron, a quitté le gouvernement vendredi 29 mars 2019 pour se consacrer aux élections municipales à Paris. Il est remplacé par Cédric O, jusqu’alors conseiller auprès du Président notamment pour les affaires numériques. Les têtes changent mais le cap reste le même avec pour objectif de soutenir les entreprises françaises évoluant dans les nouvelles technologies (French Tech), de réduire la fracture numérique et de poursuivre la numérisation de la société. L’occasion de faire un bilan de ces deux premières années de la politique du numérique sous la présidence d’Emmanuel Macron.

Soutien aux entreprises : French Tech et Start-up

Dès 2017, Mounir Mahjoubi s’engage dans un tour de France des start-up pour recueillir doléances et souhaits. Il en tire plusieurs propositions d’actions et engage différentes actions globales ou sectorielles autour de quatre grands thèmes – simplification de la vie des entrepreneurs, financement, recrutement, accompagnement dans l’expansion internationale – qu’il présente en mai 2018. Le soutien à l’écosystème des start-up françaises (French Tech) passe au sein du gouvernement par la Mission French Tech. Ces deux dernières années auront vu le lancement de la phase 2 avec des changements structurels (passage des métropoles French Tech aux communautés et Capitale French Tech), une simplification du French Tech Visa permettant d’accueillir des salariés étrangers avec des formalités réduites (gratuit, valable 4 ans, sans condition de diplômes…) et des fonds dédiés (3 M€ dans la loi de finance et un fonds French Tech Seed doté de 400 M€). En parallèle des actions économiques, des actions portent sur la diversité dans la tech avec les initiatives Femmes@Numérique et French Tech Tremplin qui encouragent la présence des femmes et la diversité sociale dans les start-up.

Réduction de la fracture numérique

  • La politique de transition numérique de la société passe par l’accès de tous aux outils et aux nouvelles technologies. Deux grands programmes ont été lancés :
    « France Num », à destination des TPE-PME qui sont peu nombreuses à avoir pris le virage du numérique. Lancé le 15 octobre 2018, il comprend notamment une plate-forme d’accompagnement, un référencement de conseillers et des prêts bancaires sans garantie pour les entreprises.
  • Le deuxième, à destination de la population en général, est constitué de la « stratégie nationale pour un numérique inclusif » dont une des premières concrétisations est le Pass Numérique : un service d’accompagnement doté d’une enveloppe de 6 M€ pour soutenir les initiatives visant à former, accompagner, équiper les 13 millions de Français utilisant peu ou pas l’Internet et éprouvant des difficultés face à ces outils.

Dématérialisation de l’État

Elle a réellement fait un bond en avant ces deux dernières années avec la mise en place opérationnelle de France Connect (portail d’identification numérique permettant d’accéder à tous les services publics avec un seul et même identifiant et qui s’ouvre aux entreprises privées assurant des services au public). Cette numérisation, qui s’est parfois faite à marche forcée, a cependant enregistrée son lot de dysfonctionnements, à l’instar des émissions de carte grise qui ont pris plusieurs mois de retard. Des ratés dont l’État doit encore tirer les enseignements, tant du point de vue de la mise en place pour le public que pour le fonctionnement des services où les tensions ont été exacerbées.

Les chantiers qui attendent Cédric O

Outre la continuité des actions déjà entamées, Cédric O devra s’emparer de plusieurs chantiers, notamment européens :

  • La mise en place du règlement européen « Platform to business – P2B » adopté mi-février 2019 au niveau européen et qui va encadrer les relations entre les grandes plates-formes de commerce en ligne avec leurs fournisseurs (PME notamment) pour éviter les pratiques déloyales et apporter plus de transparence sur les suspensions de compte, méthodes de mise en avant des produits etc. Des thématiques abordées dans la charte e-commerce signée la semaine dernière par de grandes places de marché numérique présentes en France (LeBonCoin, Darty-Fnac, Rakuten) pour s’engager auprès des TPE-PME françaises mais de laquelle est absente Amazon et Alibaba.
  • Assurer le positionnement de la France sur le règlement ePrivacy en discussion au niveau européen. Portant sur la protection des données privées, son contenu est décrié autant par les représentants des internautes que par les acteurs de l’Internet.
  • Placer la France au cœur du numérique international avec des opérations de communication comme la deuxième édition de « Tech for Good » en mai. Ce mini-sommet avait, l’an dernier, réuni une cinquantaine de grands patrons du numérique (dont Mark Zuckerberg pour Facebook ou Satya Nadella pour Microsoft) autour d’Emmanuel Macron. C’était déjà l’œuvre de Cédric O dont le carnet d’adresses sert justement depuis deux ans à gérer les relations entre les GAFA et l’Elysée.

Car Cédric O, bien qu’inconnu du public, est dans les rouages de la politique depuis plus de 10 ans. A 37 ans, ce diplômé d’HEC est passé par de grandes entreprises comme Safran et a été conseiller auprès de Pierre Moscovici, de Dominique Strauss-Khan, de François Hollande et d’Emmanuel Macron. Il a notamment été trésorier de l’association de financement de la campagne du président et fait partie de l’exécutif d’En Marche. Sa sœur, Delphine O, spécialiste des relations internationales, notamment au Moyen-Orient est députée suppléante de… Mounir Mahjoubi à la 16e circonscription de Paris. Elle siège donc depuis qu’il a intégré le gouvernement.

Pour aller plus loin

Posté le par Sophie Hoguin


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !