Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Deux exemples d’utilisation de la Blockchain portés par un fournisseur d’énergie

Posté le par Joël Spaes dans Informatique et Numérique

Au cours des dernières années, les projets de réseaux intelligents ont connu une croissance rapide en nombre, en taille et en portée dans le monde. L’an dernier, le fournisseur à la fois britannique et américain Centrica a débuté des tests en utilisant la blockchain au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Les deux expérimentations de blockchain lancées par Centrica sont fondées sur la technologie Exergy développée par LO3 Energy. Cette start-up est largement connue pour avoir réalisé une première avec la blockchain du micro-réseau de Brooklyn, aux Etats-Unis.

Soulager le réseau en Cornouaille

Outre-Manche, Centrica déploie sur une communauté de 200 foyers et entreprises du Sud-Ouest de l’Angleterre (Cornouaille) cette nouvelle approche de blockchain mise au point par LO3, dans le cadre d’un programme Local Energy Market (LEM), doté de 19 millions de livres et porté par sa filiale Centrica Business Solutions. Ce programme est également financé dans le cadre du Fonds européen pour le développement régional (Feder), qui apportera 13 M£ sur les 19 M£ du programme.

L’objectif du LEM est d’explorer des approches innovantes du modèle énergétique traditionnel, notamment dans ce cas le rôle de la production décentralisée et du stockage pour améliorer la flexibilité du réseau local. Cette zone de Cornouaille est connue pour avoir enregistré une forte implantation de renouvelables mettant sous pression le réseau électrique local. Centrica Distributed Energy and Power déploiera ainsi des batteries, des installations en micro-cogénération ainsi que des combinaisons des deux technologies dans une centaine de foyers. Lancé l’an dernier, le LEM a enregistré 300 demandes de candidatures pour 100 foyers et 120 implications de commerces et d’entreprises.

La solution de LO3 est celle de sa plate-forme de mise en relation Exergy, qui facilite les échanges multipartites pair-à-pair entre les foyers et les entreprises participant au programme. Il s’agit d’une plate-forme de trading conçu pour fonctionner avec les mêmes paramètres physiques que le réseau et à la vitesse nécessaire pour réaliser de l’arbitrage en local. Les participants au programme pourront ainsi céder leur production à la fois au réseau et sur le marché de gros britannique, en fonction des contraintes (pointe ou surcapacité). Cette blockchain, combinée au programme de déploiement de stockages décentralisés, devrait soulager ainsi le réseau électrique, et par conséquent permettre de faire des économies, répercutables sur les prix de l’énergie.

La blockchain au service du marché au Texas

Aux Etats-Unis, où Centrica est présent via Direct Energy Business au Texas, la plate-forme de LO3 dénommée Micro-Energy Hedging sera consacrée à des utilisateurs industriels et commerciaux, dont nombre d’entre eux maîtrisent déjà le B-A-BA du marché. Fondée également sur le modèle de blockchain de LO3, Exergy, elle autorisera les entreprises à sortir du système d’achat via des contrats de couverture de risque à prix fixes ou via des accords à long terme d’achat de renouvelables (PPA en anglais), leur permettant de placer leurs propres ordres afin de de se couvrir via des « smart contracts » personnalisés en bénéficiant des meilleures offres du marché. Ces ordres pourront être réalisés sur un pas horaire (heure par heure donc). Les entreprises qui s’engagent avec Direct Energy Business dans ce projet utiliseront des compteurs communicants de LO3 Energy (des systèmes propriétaires) afin d’intégrer la plate-forme Exergy, qui repose sur une blockchain afin de sécuriser les échanges de données. Les « clients » pourront ainsi réaliser, stocker et partager leurs données (production en temps réel, consommation, globale sur le système) de manière sûre et automatiquement prévoir leurs besoins heure par heure au plus juste prix. La plate-forme fera en effet correspondre les demandes et les offres afin de réaliser des échanges de transactions d’énergie jusqu’au pas horaire.

Pour aller plus loin

Posté le par Joël Spaes


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !