Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Élisabeth Borne demande des «plans de sobriété» aux entreprises

Posté le par Matthieu Combe dans Énergie

La Première ministre Élisabeth Borne appelle les entreprises à la sobriété énergétique. Elle les met en garde contre d’éventuelles coupures de gaz ou rationnement cet hiver et leur demande de réaliser en septembre des plans de sobriété énergétique.

Pour faire face à la crise énergétique liée à la guerre en Ukraine, Élisabeth Borne appelle à la « responsabilité collective » en matière d’économies d’énergie. Face aux entrepreneurs du Medef ce lundi, la Première ministre a appelé chaque entreprise à établir son propre « plan de sobriété » dès septembre.

Afin de se préparer au « risque de pénurie de gaz cet hiver, atténuer le dérèglement climatique (…) nous devons agir plus vite et plus fort », a-t-elle prévenu. Ainsi, les entreprises devront établir dès septembre des « plans de sobriété » énergétiques pour réduire les consommations de 10 % d’ici 2024. Un premier bilan sera tiré « début octobre », assure-t-elle. Elle n’exclut pas à ce stade d’« imposer des baisses de consommation », autrement dit un « rationnement ».

Les entreprises mises à contribution en priorité

Pour réduire l’impact sur les entreprises d’un éventuel rationnement, le gouvernement réfléchit actuellement à un « marché d’échange de droits à consommer ». Alors que le débat fait rage sur l’encadrement de l’utilisation des jets privés, Élisabeth Borne assure que les entreprises seront les « premières touchées » par un tel rationnement qui ne devrait pas s’appliquer aux particuliers.

Mardi, dans l’émission Quotidien sur la chaîne TMC, la Première ministre a confirmé qu’en cas de pénurie de gaz, les éventuelles coupures ne concerneraient que les entreprises. « Tout ce qu’on peut faire pour baisser nos consommations, ça nous évitera d’arriver à des situations où on devrait avoir des coupures », a-t-elle dit.

Ces coupures pourraient survenir « si toutes les mauvaises hypothèses se conjuguent : si la Russie coupe ses approvisionnements, si jamais il y a des tensions sur le GNL (gaz naturel liquéfié) et que les commandes qu’on a passées ne sont pas honorées, s’il y a un hiver très froid », a-t-elle expliqué.

Des groupes de travail déjà à l’œuvre

Cette injonction à l’élaboration de plans de sobriété énergétique s’intègre dans le cadre du plan de sobriété énergétique annoncé par Élisabeth Borne et la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, le 23 juin dernier. Il vise une réduction de 10 % de nos consommations d’énergie d’ici 2024, et de 40 % d’ici 2050.

Pour y parvenir, sept groupes de travail ont été lancés par le ministère de la Transition énergétique cet été : « État exemplaire », « Entreprises et organisation du travail », « Établissements recevant du public et grandes surfaces commerciales », « Logement », « Collectivités territoriales », « Numérique et télécommunications » et « Sport ». Ils proposeront leur plan d’action concerté d’ici fin septembre.

Pour aller plus loin

Posté le par Matthieu Combe


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !