Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Faire baisser le nombre de collisions entre oiseaux et baies vitrées

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

Bien que quelques solutions existent déjà, nous sommes encore loin de toucher au but.

Il est difficile d’évaluer le nombre d’oiseaux victimes de collision avec des fenêtres ou des baies vitrées un peu partout dans le monde, mais les experts s’accordent pour dire que c’est une véritable hécatombe. «Plusieurs centaines de milliers de volatiles seraient victimes de ces chocs chaque année» s’alarme Madline Reynaud, directrice de l’ASPAS (l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages). Paradoxalement, la très large vision des oiseaux (jusqu’à 360 degrés, selon les espèces) serait responsable des collisions, perturbant la concentration de ces derniers sur un angle de vue plutôt réduit.

Pour limiter l’une des plus importantes causes de mortalité aviaire liées à l’homme, quelques solutions existent déjà : diminution de la transparence des vitres (dépolies, nervurées, sablées, teintées), utilisation de stickers – représentant notamment des oiseaux de proie – ou de bandes autocollantes, jouer sur l’ouverture des stores et des rideaux. Malheureusement, ces solutions viennent limiter l’intérêt même de posséder une ouverture sur le ciel.

Pour rendre les vitres visibles sans que cela ne soit trop envahissant, il est également possible d’incruster des motifs réfléchissant ou absorbant les rayons ultraviolets. Dans une étude publiée le 9 octobre, deux chercheurs suédois ont testé ce marquage, et ont découvert qu’il pouvait être efficace pour les oiseaux possédant une vision UV, tels que les passereaux, les mouettes ou les perroquets.

Par contre, pour ce qui est des oiseaux de proie en tout genre, des pigeons, des oies ou encore des corbeaux, ces motifs ne seraient pas très efficaces, puisqu’ils ne peuvent voir les marquages UV que dans des circonstances très précises comme un contraste parfait, et des motifs qui doivent se détacher sur une scène avec peu de variations de couleur mais un fort rayonnement ultraviolet (un ciel bleu parfait, par exemple).

Par Moonzur Rahman

Crédit photo : Damian Hevia

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !