Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

France Stratégie prépare l’essor des véhicules électriques

Posté le par Mattieu Combe dans Entreprises et marchés

Le Plan Climat de Nicolas Hulot prévoit la fin des ventes de véhicules thermiques d'ici 2040. Comment adapter les politiques publiques et réglementations pour tendre vers le 100 % de véhicules électriques d'ici là? France Stratégie propose une série de mesures à adopter.

À peine 1 % des véhicules neufs vendus en France sont électriques. Pour passer à 100 % d’ici 2040, France Stratégie a analysé les politiques publiques de trois zones du monde où les ventes de véhicules électriques (VE) dépassent les 10 % : la Norvège, la Californie et trois villes chinoises. L’organisme en tire plusieurs enseignements.

En premier lieu, France Stratégie rappelle l’importance des aides à l’achat et des incitations indirectes : entre autres, gratuité des péages, accès gratuit aux parkings et voies réservées. Par ailleurs, l’organisme propose d’imposer des quotas de ventes de VE et à faibles émissions aux constructeurs.

Toujours plus de bornes de recharge

Pour France Stratégie, « le déploiement des bornes de recharge est une condition préalable nécessaire mais non suffisante au développement du véhicule électrique ».  Dimensionner les points de recharge lents et rapides est « un défi de taille » pour les trente prochaines années, grâce à des financements privés et publics. Ces bornes devront être interopérables, sans imposer d’abonnement.

France Stratégie propose notamment d’imposer l’installation d’un quota de bornes dans le cahier des charges des stations d’autoroutes concédées. L’institution propose également l’installation de points de recharge « à la demande », sur l’espace public, pour donner accès à la recharge aux ménages dépourvus de parking privé. Elle suggère aussi de prendre en charge tout ou parti des coûts d’installation de bornes dans les parkings et garages de logements collectifs.

En outre, France Stratégie invite RTE à préparer le schéma à dix ans pour le renforcement des réseaux de distribution et de transport. Le rapport suggère ainsi de considérer une part de 30 % de VE dans les ventes de véhicules neufs en 2030 .

Un véhicule électrique bon marché ?

« Le véhicule électrique ne prendra son plein essor que lorsqu’il sera accessibles aux ménages des déciles les plus faibles possesseurs d’une automobile », rappelle France Stratégie. Il faudra donc des véhicules moins chers, un marché de l’occasion et des garanties réelles de la part des constructeurs sur la durée de vie des batteries « par exemple de huit années ».

Enfin, France Stratégie incite à développer « un effort conséquent de R&D », concernant notamment les batteries, les nouveaux matériaux, le numérique et le recyclage. Une condition nécessaire pour pérenniser les emplois du secteur et produire ses propres batteries.

Par Matthieu Combe, journaliste scientifique

Pour aller plus loin

Posté le par Mattieu Combe


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !