Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Gaz de schiste : dédommagement de 3 millions de dollars

Posté le par La rédaction dans Environnement

La famille Parr, vivant dans un petit ranch du nord du Texas, a remporté une bataille juridique contre l’entreprise américaine Aruba Petroleum. Cette dernière a été condamnée en première instance à leur verser 2,92 millions de dollars. En cause ? La pollution émise par les puits de gaz de schiste que l’entreprise exploite aux abords de leur ranch !

La famille Parr vivait tranquillement dans son ranch jusqu’au jour où des entreprises ont installé des puits pour extraire des gaz de schiste à côté de chez eux. En quelque temps, pas moins de 62 puits creusés à moins de 3 kilomètres du ranch ont vu le jour. 21 de ces puits étaient exploités par Aruba Petroleum, les autres étant la propriété de diverses entreprises.

En 2008, la mère de famille et femme de foyer, Lisa, commence à développer les premiers signes cliniques dus à une pollution de l’air par ces puits. Ce sont d’abord des saignements de nez, des maux de têtes et d’estomac, des vomissements, puis des éruptions cutanées, des vertiges et des pertes de mémoire. En 2009, son mari Bob et sa fille Emma développent les mêmes symptômes. C’est ensuite au tour des veaux de naître avec des malformations, et aux animaux domestiques de tomber malades avant de mourir. Ces phénomènes ont poussé la famille à quitter le ranch pendant plusieurs mois. 

Prouver que la fracturation hydraulique est le problème

Des prélèvements d’air ont alors été réalisés sur la propriété. De nombreux composés toxiques liés à l’exploitation gazière, tels que le benzène, le toluène et le xylène, ont été décelés. La famille a alors décidé de porter plainte en septembre 2011 contre neuf sociétés exploitant des gaz de schiste dans la région. En avril 2013, les Parr ont trouvé des accords avec toutes les sociétés, à l’exception d’Aruba Petroleum. 

La famille demandait à l’entreprise 8 millions de dommages et intérêts. Le 22 avril 2014, le jury de la cour de justice du comté de Dallas a finalement condamné Aruba Petroleum à leur verser 2,925 millions de dollars. Cette condamnation comprend 2 millions de dollars pour compenser les souffrances physiques endurées par les membres de la famille entre 2008 et 2011, 250 000 dollars pour celles à venir, 400 000 dollars pour les souffrances psychologiques et 275 000 dollars pour la dévaluation de la valeur de leur propriété. Cela en fait le premier jugement rendu sur la fracturation hydraulique aux Etats-Unis. 

Mais la bataille judiciaire n’est pas finie : Aruba Petroleum a fait part de son intention de faire appel. Selon l’entreprise, il est impossible de prouver qu’elle est à l’origine des problèmes de la famille, vu qu’il y a plusieurs dizaines d’autres puits dans la région. 

Malgré tout, cette action pourrait faire des petits. Elle montre que les entreprises gazières et pétrolières peuvent être condamnées pour pollution et intoxication. A travers le pays, plusieurs class actions pourraient éclore vu que les contestations contre la fracturation hydraulique sont nombreuses.

Par Matthieu Combe, journaliste scientifique

Et aussi dans les
ressources documentaires :

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !