Logo ETI Quitter la lecture facile
La-photocatalyse-depollution-de-l-eau-ou-de-l-air-et-materiaux-autonettoyants

En ce moment

La photocatalyse : dépollution de l’eau ou de l’air et matériaux autonettoyants

Posté le par La rédaction dans Environnement

À l'occasion du cahier mensuel d'Instantanés Techniques, découvrez la richesse des bases documentaires.

La photocatalyse est une technologie d’oxydation avancée émergente qui trouve de nombreux domaines d’application, en particulier au Japon. La plupart d’entre eux utilisent des matériaux à base de dioxyde de titane (TiO2). Dans le présent article nous ne présentons que les applications environnementales de ces matériaux pour la purification de l’air ou de l’eau ou pour les applications autonettoyantes. Les applications dans le domaine de l’énergie par des systèmes capables de stocker l’énergie solaire, telles que les cellules solaires (cellules photovoltaiques sensibilisées par des colorants pour la production d’électricité ou DSSC [D 3935] [BE 8579] [BE 8578]) et la production d’hydrogène par scission photocatalytique de l’eau (fuel cells [BE 8565]), ne seront pas abordées, de même que les propriétés photo- ou électrochromes ou de capteurs [P 4031] [R 2385].

Le principe de la photocatalyse repose sur l’activation d’un semi-conducteur par la lumière, et les données énergétiques et thermodynamiques qui régissent les réactions d’oxydo-réduction photo-induites sont précisées. Les propriétés de différents semi-conducteurs susceptibles d’induire des réactions photocatalytiques sont évoquées, avant de décrire de façon plus approfondie celles du dioxyde de titane. Les applications pour le traitement de l’eau, bien que moins développées que pour le traitement de l’air, couvrent les polluants inorganiques et organiques. La désinfection (de l’eau ou de l’air) par photocatalyse (élimination de micro-organismes tels que bactéries, virus, champignons) est un domaine très exploré dans de nombreux laboratoires de recherche, même si la compréhension des mécanismes d’action contre les micro-organismes doit encore être approfondie. Les principales applications pour le traitement de l’air concernent l’élimination des oxydes d’azote NOx en extérieur par des matériaux photocatalytiques de type béton, ciments, céramiques et peintures, et le traitement des COV pour l’air intérieur avec des dispositifs actifs (ventilateurs photocatalytiques, traitement de l’air conditionné) ou passifs (revêtements, peintures, carrelages… photocatalytiques). Enfin, l’origine des propriétés autonettoyantes de surface recouvertes de dioxyde de titane est rappelée, et les différents domaines d’application de ces matériaux résumés.

Lire la suite

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !