Logo ETI Quitter la lecture facile

Décryptage

Le gouvernement chinois publie une étude des sources de pollution

Posté le par La rédaction dans Environnement

Lors d'un récent discours, le vice-ministre de la Protection de l'environnement Zhang Lijun, a fait savoir que le gouvernement a terminé son premier recensement sur les différentes sources de pollution du pays. Cette étude, basée sur des données de 2007, a duré deux ans et mobilisé plus de 570.000 employés. Elle a permis d'examiner près de 6 millions de sources de pollution regroupées en quatre grandes catégories : pollution industrielle, agricole, ménagère et les installations de traitements de la pollution. Explications.

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/62358.htmLors d’un récent discours, le vice-ministre de la Protection de l’environnement Zhang Lijun, a fait savoir que le gouvernement a terminé son premier recensement sur les différentes sources de pollution du pays. Cette étude, basée sur des données de 2007, a duré deux ans et mobilisé plus de 570.000 employés.Elle a permis d’examiner près de 6 millions de sources de pollution regroupées en quatre grandes catégories : pollution industrielle, agricole, ménagère et les installations de traitements de la pollution.Première constatation, l’étude confirme que les problèmes d’émissions des matières polluantes industrielles se concentrent plutôt dans des secteurs d’activité restreints et des régions isolées.Dans les régions économiquement développées et fortement peuplées, les émissions des quatre principaux polluants se retrouvent en très fortes teneurs, à savoir dans les premiers rangs à l’échelle nationale. Il s’agit de la demande chimique en oxygène (DCO [1]), des rejets en ammoniaque, d’anhydride sulfureux et d’oxydes d’azote.
Prendre des mesures contre la pollution venant de l’agriculture
Les oxydes d’azote émis par les véhicules motorisés représentent 30 % du volume global des rejets et polluent gravement l’air des agglomérations urbaines. Mais surtout, l’étude montre l’agriculture comme étant la principale source de pollution. En effet la pollution de l’eau serait principalement attribuée à l’émission de déchets agricoles, dont la demande chimique en oxygène est supérieure à celle des déchets industriels. Près de 43,7 % de la demande en oxygène est attribuée aux activités agricoles.Le vice-ministre estime donc qu’il est indispensable de prendre des mesures contre cette pollution provenant de l’agriculture pour résoudre le problème de pollution de l’eau en Chine, dans un objectif d’agriculture moderne et durable.A partir de ce premier recensement, le gouvernement se donne un an pour étudier les résultats et mettre en place un plan quinquennal afin d’équilibrer le développement économique et la protection de l’environnement. Alors que le pays s’attend à connaître des niveaux de pollution records bien plus tôt que prévu, certains ministères étudient notamment la possibilité de créer une taxe environnementale.[1] La demande chimique en oxygène (DCO) est la consommation en oxygène par les oxydants chimiques forts pour oxyder les substances organiques et minérales de l’eau. Elle permet d’évaluer la charge polluante des eaux usées. 

Source :
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/62358.htm

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !