Logo ETI Quitter la lecture facile
papier-interactif-1140

En ce moment

Le papier interactif, c’est pour bientôt !

Posté le par La rédaction dans Informatique et Numérique

Le conseil de recherche pour les sciences physiques et de l'ingénieur, Engineering and Physical Sciences Research Council (EPSRC), parie sur le développement du papier interactif. Il vient d'accorder un financement de 1,17 million de livres (1,34 million d'euro) aux recherches du professeur David Frohlich, à l'Université anglaise de Surrey.

Finis les QR Code, le papier connecté, c’est pour bientôt! Nom de code du projet : Papier nouvelle génération. Comme sur une page Internet, ce papier contiendra des hyperliens. En tournant une page ou en touchant la surface d’un document, d’une photographie, d’un poster ou d’un livre, les lecteurs pourront obtenir des informations complémentaires sur leurs appareils numériques connectés.

Le papier intégrera des capteurs électroniques et des puces. En appuyant sur un « bouton imprimé », les liens s’ouvriront automatiquement. Que cela soit sur un téléviseurs, un smartphone, une chaîne hi-fi, un ordinateur… Seule condition nécessaire : que le dispositif utilise la technologie du projet. Ces liens dirigeront ver des vidéos, des enregistrements sonores, de la musique… Toutes les possibilités sont ouvertes.

Un papier interactif qui révolutionnerait l’imprimerie

Dans un communiqué, le professeur David Frohlich, annonce une véritable révolution du papier. Avec son équipe, il compte lui donner « une toute nouvelle vie numérique ». Il espère « créer un marché de masse pour cette nouvelle génération de papier au 21e siècle». « Les éditeurs pourront ajouter de la valeur aux produits et aux services d’impression en les connectant au matériel numérique, tandis que les entreprises Web pourront utiliser le papier comme une interface tangible pour l’information en ligne», prévient-il.

Le chercheur imagine une multitude d’applications là où le papier continue d’être utilisé aux côtés de l’information numérique. C’est notamment le cas pour les journaux, magazines, brochures, manuels d’enseignement et livres. Mais aussi pour les particuliers qui pourraient créer des documents papier interactifs, comme des photobooks, associés à des vidéos ou des enregistrements sonores. En médecine, les dossiers des patients pourraient être reliés aux résultats des analyses. Enfin, dans le secteur du tourisme, ce papier pourrait faciliter le lien entre les brochures de voyage, les guides, la publicité et les applications pour smartphones.

Par Matthieu Combe, journaliste scientifique

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !