Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Les briques essentielles à la vie présentes autour de proto-étoiles

Posté le par La rédaction dans Espace

C'est dans le proche environnement de proto-étoiles similaires à notre Soleil à ces premiers stades que des astronomes ont détecté pour la première fois des traces d'isocyanate de méthyle, un élément chimique essentiel à la vie.

C’est dans le proche environnement de proto-étoiles similaires à notre Soleil à ces premiers stades de formation qu’une équipe italo-espagnole (Centre d’astrobiologie de Madrid et Observatoire d’astrophysique de Florence) et une équipe anglo-néerlandaise (University College de Londres et Observatoire de Leiden) ont détecté pour la première fois des traces d’isocyanate de méthyle, un élément chimique précurseur de la vie. L’isocyanate de méthyle fait partie des molécules organiques impliquées dans la synthèse de peptides et d’acides aminés précurseurs des protéines. Il avait notamment déjà été détecté en 2015 sur la comète Tchouri étudiée par la sonde Rosetta.

Le système étudié, IRAS 16293-2422 est un système à plusieurs étoiles à quelques 400 années-lumières de la Terre dans la constellation d’Ophiuchus (aussi appelée Serpentaire), qui a déjà fait l’objet de nombreuses observations et avait dévoilé en 2012 la présence de molécules de glycolaldéhyde, un sucre simple, lui aussi brique essentielle de la vie.

Les astronomes se sont appuyés sur les données récoltées par le télescope Alma de l’Observatoire spatial européen (ESO) au Chili pour détecter la molécule à plusieurs longueurs d’ondes caractéristiques dans le spectre radio. Ils ont pu identifier l’empreinte spécifique de cette molécule à l’intérieur des régions chaudes et denses du nuage de poussières et de gaz qui entoure chacune des jeunes étoiles à leurs premiers stades d’évolution.

Par modélisation et expérimentation en laboratoire, les deux équipes ont montré que l’isocyanate de méthyle pouvait être créé à la surface des grains de poussières dans les conditions de froid et de vide spatial. Les prémices de la vie pourraient donc être présents autour de la plupart des étoiles du type de notre Soleil dès le début de leur formation.

L’étude de ce type d’étoile ressemblant à notre Soleil est une fenêtre ouverte sur notre passé, sur la formation de notre système solaire il y a plus de 4,5 milliards d’années et sur l’apparition de la vie sur Terre. D’autant qu’IRAS 16293-2422 présente les caractéristiques pour engendrer un système planétaire très similaire au nôtre.

Par Sophie Hoguin

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !