Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Rachat d’Arianespace par ASL approuvé… sous conditions

Posté le par Xavier Lula dans Espace

Depuis ce 20 juillet, c'est officiel. Bruxelles a donné son feu vert à l'acquisition d'Arianespace par Airbus Safran Launchers (ASL) sous certaines conditions. Un feu vert aussi pour le lancement d'Ariane 6.

Désormais, Arianespace appartient à 75% à la filiale ASL spécialement créée le 1er juillet 2015 par l’avionneur Airbus et l’équipementier Safran. ASL a ainsi racheté les parts du Cnes. Une acquisition qui était jusque là suspendue à la décision de la Commission européenne qui avait lancé, en février 2016, une enquête approfondie pour examiner le projet et veiller à minimiser un éventuel monopole, conformément au règlement européen sur les concentrations.

Cinq mois d’enquête

A l’époque, la Commission craignait « un recul de l’innovation et une hausse des prix sur les marchés des satellites des services de lancement ». Même après l’accord, la Commissaire chargée de la politique de la concurrence, Margrethe Vestager insiste encore dans un communiqué, sur l’importance « d’une industrie spatiale concurrentielle pour renforcer la base industrielle de l’UE et stimuler notre compétitivité générale ».

Limiter le monopole

C’est pourquoi ce feu vert est accompagné de conditions particulières : l’engagement des deux partenaires pour empêcher les flux d’informations susceptibles de nuire à la concurrence, limiter la mobilité des travailleurs entre les deux entités, prévoir un mécanisme d’arbitrage à inclure dans tous leurs futurs accords de non‑divulgation signés avec des tiers.

Feu vert aussi pour Ariane 6

Cette annonce constituait aussi le dernier obstacle administratif au lancement du programme Ariane 6 : « Je ne vois donc pas venir de difficultés institutionnelles qui retarderaient le projet Ariane 6 », confirme ainsi Thierry Mandon, secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur et à la recherche, dans une interview accordée aux Echos.

Ariane 6 devrait être commercialisée fin 2016, à des tarifs inférieurs à ceux d’Ariane 5. Un premier vol est planifié à 2020 et une capacité pleinement opérationnelle pour 2023.

Sophie Hoguin

Pour aller plus loin

Posté le par Xavier Lula


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !