Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Les plus gros piratages de 2015

Posté le par La rédaction dans Informatique et Numérique

Année après année, c’est le même constat : quels que soient leur taille et leur secteur d’activité, les entreprises ne protègent pas assez efficacement leurs réseaux et les données personnelles ou sensibles qu’elles hébergent. Dans la majorité des cas, les attaques informatiques ont été facilitées par le non-respect de règles essentielles : mises à jour des logiciels, mots de passe faible, données sensibles pas chiffrées...

Janvier : 20 000 sites français piratés

Des musées, des universités, des conseils généraux, des églises ou des PME… Après l’attentat contre Charlie Hebdo, de nombreux sites ont été victimes de pirates se réclamant du groupe État islamique. Dans la majorité des cas, ce piratage s’est limité à du « défacement » (modification de la page d’accueil notamment en remplaçant du texte par des revendications et/ou des images). Ce nombre élevé peut surprendre. En réalité, très peu de sites appliquent des règles élémentaires de sécurité.

etat-islamique-600300

Février : le « casse » du siècle

Selon l’éditeur russe d’antivirus Kaspersky, une centaine d’établissements bancaires d’une trentaine de pays auraient perdu entre 260 à 880 millions d’euros. Cette attaque massive aurait été organisée par des équipes russes et ukrainiennes.

banques660300

Avril : mauvais vol chez Ryanair

Environ 4,5 millions d’euros ont été dérobés d’un des comptes de la compagnie aérienne à bas coûts Ryanair. Selon la société irlandaise, des pirates informatiques se seraient emparés de la somme par « un transfert électronique frauduleux passé via une banque chinoise ».

ryanair-aircraft-660300

Juillet : des états civils plus privés

Des informations confidentielles sur la vie et l’état civil de près de 7% des Américains ont été volées dans les serveurs de l’Office of Personnel Management, une agence du gouvernement fédéral des États-Unis qui gère notamment les demandes d’emploi dans la fonction publique. 22, 5 millions de personnes sont concernées par ce vol de données personnelles. Ce n’est pas la première fois que des administrations américaines sont victimes d’intrusion.

office-of-personnel660300

Juillet : des hackers au volant

De plus en plus de véhicules seront connectés d’ici quelques années. Les constructeurs devront renforcer la sécurité de leurs modèles sous peine de sortie de route ! Dans le Missouri, deux hackers ont en effet démontré qu’il était possible de prendre le contrôle à distance d’une Jeep Cherokee commercialisée par le groupe Fiat Chrysler. Situés à une quinzaine de kilomètres du véhicule, Charlie Miller et Chris Valasek (deux experts en sécurité, le premier étant connu notamment pour avoir révélé plusieurs failles dans l’iOS d’Apple) ont coupé le moteur pendant que la voiture roulait sur une autoroute. Ils ont également pris le contrôle des freins et du volant.

Jeep_Cherokee660300

Août : des rencontres adultères… publiques

33 millions de comptes utilisateurs (dont des Français avec des adresses du ministère de l’Intérieur, de la Culture ou de plusieurs mairies) d’Ashley Madison ont été récupérés par un pirate. La base de données de cet important site de rencontres adultères comprend des informations très sensibles, comme les préférences sexuelles ou le numéro de téléphone. Pire, aux États-Unis, plus de 15 000 adresses email utilisées pour la création du compte provenaient de l’administration américaine ou de l’armée. De quoi lancer des opérations d’usurpation d’identité ou du chantage. Des sanctions disciplinaires et des peines de prison sont annoncées. Les conséquences sont parfois dramatiques. La police canadienne enquête sur deux suicides potentiellement liés au piratage de ce site géré par Avid Life Media, une société canadienne de Toronto.

Ashley-Madison660300

Novembre : jouets en panne

Le fabricant de jouets Vtech a été victime du piratage d’une de ses bases de données. Des clients français, canadiens, ainsi que des ressortissants d’autres pays étaient enregistrés dans ce fichier d’environ 6 millions de données. Un internaute britannique de 21 ans a été arrêté le 17 décembre. Il ne serait pas le seul pirate à avoir pénétré ce serveur…

vtech-hack660300

Par Philippe Richard

Pour aller plus loin

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !