Logo ETI Quitter la lecture facile

Prix des Techniques Innovantes pour l’Environnement 2009 : l’audace récompensée

Posté le par La rédaction dans Environnement

Mardi 1er décembre étaient décernés au salon Pollutec Horizons, en partenariat avec l'Ademe, les Prix des Techniques Innovantes pour l’Environnement. Soulignant la qualité et l'audace de tous les projets présentés, le jury a récompensé un total de 12 projets de recherche, allant de la valorisation du CO2 au développement d’un four de cuisson du pain… Gros plan sur les lauréats et leurs projets.

Le mardi 1er décembre, à l’occasion du salon Pollutec Horizons étaient remis les Prix des Techniques Innovantes pour l’Environnement, sur le plateau de Pollutec TV, installé au cœur du parc des expositions. Ces prix récompensent les laboratoires de recherche publique effectuant des recherches pouvant faire l’objet, à court terme, d’applications concrète ou de développement industriel. Cette année, 32 projets ont été soumis à un jury de cinq journalistes spécialisés dans des domaines tels que la chimie, l’eau ou l’environnement. Voici, par catégorie, les projets récompensés :

Maîtrise de l’énergie /énergies renouvelables
Valorisation du CO2 par voie thermochimique solaire pour la production de combustible synthétiqueCe projet, très ambitieux, pourrait permettre la production de carburant à partir du CO2. Stéphane Abanades, qui dirige le projet, nous explique les avantages de ce type de valorisation du CO2 : « l’utilisation d’un procédé solaire permet d’effectuer la dissociation du CO2 à des températures relativement basses, loin des 2.500 °C théoriques. Cela remet en courses les infrastructures déjà existantes pour la production de carburant à partir du CO2 ».
Eau / dépollution de l’eau
Reconditionnement de l’eau des stations d’épuration viti-vinicoles par procédés membranairesCristèle Delsart et son équipe du laboratoire de la faculté d’œnologie de la faculté de Bordeaux ont travaillé sur de couplage d’un procédé de filtration membranaire aux stations d’épuration viti-vinicoles pour permettre un reconditionnement de l’eau traitée.Nanoparticules métalliques supportées pour la dégradation de perturbateurs endocriniens dans l’eauL’équipe de chimie organique et supramoléculaire de l’ENSC Rennes utilise des nanoparticules métalliques supportées dans les systèmes catalytiques aqueux, dans le but de trouver une alternative aux procédés usuels utilisant des solvants organiques.Séquestrants macrocycliques supportés du plomb : de la molécule à l’épuration de l’eau potable par extraction solide/liquideCe projet, mené par Michel Meyer, de l’Institut de Chimie Moléculaire de l’Université de Bourgogne. Le projet s’appuie sur le développement de séquestrants tétraazamacrocycliques fonctionnalisés présentant une excellente affinité pour le plomb et une sélectivité vis-à-vis des ions alcalins (sodium, potassium) et alalino-terreux (calcium, magnésium) ainsi que du fer, du manganèse et de l’aluminium trivalents. Le greffage de ces agents à la surface d’un minéral actif, le gel de silice, ayant permis de mettre en oeuvre les matériaux ainsi obtenus dans un procédé d’extraction solide/liquide. Les possibilités pour ces systèmes granulaires de remplissage de cartouches épuratoires pouvant être directement installées en amont d’un robinet chez le consommateur. Les essais d’épuration d’eau du robinet contaminée au contact d’un tuyau en plomb mettant en évidence des teneurs résiduelles après écoulement au travers de la cartouche prototype inférieures à la valeur guide de 10 microgrammes par litre.
Sols pollués
Quand la dépollution naturelle devient productive…Le Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive a été récompensé à travers Claude Grison pour des recherches sur le développement d’une nouvelle génération de biotechnologie blanche reposant sur l’utilisation d’une biomasse développée sur des sites miniers comme catalyseurs naturels de transformations chimiques d’applications très générales. Les capacités de développement de certaines plantes sur des sols contaminés telle que Thiaspi caerulescens ayant acquis des seuils de tolérance et des propriétés d’accumulation des métaux de transition importantes. A la clé, comme le souligne Claude Grison, « la possible utilisation de cette biomasse végétale dans des procédés de synthèse propres et sobres grâce à l’effet catalytique des matériaux de transition ».La dégradation biologique des Polychlorobiphényles par Phanerochaete chrysosporium – Etude du potentiel technologiqueLe lauréat, Matthieu Sangely, de l’INP Toulouse, a porter ses recherches sur les capacités de dégradation des PCB par un champignon lignolytique également appelé « pourriture blanche », le Phanerochaete chrysosporium, présentant la particularité de pouvoir dégrader un large éventail de xénobiotiques.
Déchets
Dispositif de traitement de biomasse humide par fritureBruno Lavedie, du laboratoire Rapsodée, a étonné le jury avec son idée de mettre des boues en friture ! Les résultats obtenus mettent en évidence un produit chimiquement stable, exempt d’éléments pathogènes et sans odeur désagréable. Procédé innovant de désencrage réactif à l’ozone des fibres cellulosiques de récupérationMarc Aurousseau, et son équipe du Laboratoire de Génie des Procédés Papetiers de Grenoble ont effectué des recherches sur l’effet de l’ozone introduit directement lors de l’étape de désencrage des fibres cellulosiques de récupération par flottation, et sur l’optimisation de son action, afin d’améliorer les propriétés optiques des fibres recyclées et réduire l’impact environnemental des rejets. Les résultats obtenus mettant en évidence l’amélioration de l’élimination de l’encre des fibres, une légère diminution de la production de boues de désencrage et pour des concentrations optimales en ozone variant entre 0,6 et 1,2 g O3/g de matière sèche désencrée une amélioration de la sélectivité pour les deux types de papier traité.
Analyse / mesure
Développement d’un analyseur en ligne de concentration d’ammoniac atmosphérique multicanauxBenjamin Loubet et son équipe du laboratoire UMR de l’INRA développent une technique d’analyse de la concentration d’ammoniac atmosphérique. Ce projet s’appuie sur le développement du système ROSAA (RObust and Sensitive Ammonia Analyser), analyseur d’ammoniac très sensible, robuste (entretien bi-hebdomadaire ou mensuel/contrôle hebdomadaire), avec étalonnage automatisé. Le système ROSAA repose sur le couplage de capteurs (« denuders » verticaux) piégeant l’ammoniac gazeux sous forme d’ammonium, à une analyse en ligne de la concentration en ammonium piégé.Estimation du potentiel éolienC’est le Laboratoire de Traitement d’Images et Rayonnement de la ville d’Alger qui est primé, à travers sa représentante Fatiha Youcef Ettoumi, qui a profité de la remise de ce prix pour appeler les laboratoires francophones à « plus collaborer, échanger, et mutualiser les moyens et les connaissances », surtout en ce qui concerne la recherche sur les énergies renouvelables. Son projet s’appuie sur le développement et la mise au point d’un logiciel permettant l’extrapolation de la vitesse du vent dans le temps et dans l’espace en 3 D (rayon, hauteur, temps) à base de réseaux de neurones pour un apprentissage de quelques jours, ou une exploitation des données temps réel.Mesure rapide du potentiel méthane (Biochemical Methane Potential) d’ordures ménagères et interprétation de leur biodégradabilité par spectroscopie proche infrarouge pour l’optimisation des procédés de digestion anaérobieMatthieu Lesteur, qui représentait la Plateforme Technologique Régionale Ecotechnologies pour les agro-Bioprocédés-INRA-Cemagref-EMA-CIRAD-Montpellier Supagro, a présenté un projet qui pourrait assez rapidement avoir des retombées en termes d’instrumentation, de chimiométrie et de traitement des déchets. La réalisation de ces objectifs est basée sur le développement d’une méthode de détermination rapide du potentiel méthane (BMP) de déchets pour optimiser les procédés industriels de production de méthane par utilisation de la spectroscopie proche infrarouge (SPIR).

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !