Logo ETI Quitter la lecture facile

Real Humans : la contamination reprend !

Posté le par La rédaction dans Informatique et Numérique

[Saison 2 de Real Humans, chaque jeudi sur Arte]

Ça y est, jeudi 15 mai, Arte diffusait les deux premiers épisodes de la deuxième saison de "Real Humans". Et hier on pouvait suivre les épisodes 3 et 4. Petit résumé de ce début très prometteur...

Dans un monde qui pourrait très (trop) rapidement devenir le nôtre, les hubots (human robots) sont des robots ressemblant de façon troublante aux êtres humains qu’ils remplacent dans leurs tâches domestiques. Mais les « tâches » et la ressemblance ne semblent pas s’arrêter là. 

On savait déjà qu’ils pouvaient servir à d’autres « besoins », et que certains commençaient à légitimer leur existence depuis les expériences encore troubles d’un savant fou dénommé David Eischer. Mais qui est-il ? Comment a-t’il permis aux hubots de se libérer de leur condition de machine ? Quel en est le code ?

Démarrage troublant de cette saison 2 ou l’on découvre dans ces tous premiers épisodes qu’un virus semble avoir affecté les hubots les rendant dangereux et incontrôlables. Puis une organisation « Real Humans » (100% Humain) se met en place avec une jeunesse militante aux arguments plus que convaincants pour certains.

Malgré l’intégration presque « normale » des hubots dans la vie quotidienne des humains, le fossé semble se creuser de façon irrémédiable. 

La famille Engman après s’être assurée que ses hubots (Mia et Vera) ne sont pas infectés, semble toujours touchée par la confusion des sentiments.

Tobias est toujours fou amoureux de « Mimi », et la famille semble perturbée par la réception du hubot de Inger Engman, le grand-père décédé.

Bea blessée, et après plusieurs mois d’inactivité, sème la mort sur son passage sans aucun remord. Elle se lance à la recherche du code de David Eischer avec un certain acharnement, et aimerait récupérer son clone. Elle essaie aussi de regrouper les hubots de David dans sa quête.

Jonas, l’homme brulé, lance son Hub Battle Land, en s’associant avec Silas. Une sorte de grand laser-game version hubots contre humain qui charme Roger, qui était justement à la recherche d’un nouveau travail.

Florentine quand à elle, après sa quête d’une vie parfaitement humaine, réussit à conquérir le cœur de Douglas.

 

 

 

Par Lalie

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !