Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Statina rend tactile (presque) toutes les surfaces !

Posté le par Matthieu Combe dans Matériaux, Biotech & chimie

Imaginez pouvoir transformer un tableau, une fenêtre ou même une table en bois en une surface tactile. C’est la promesse de la technologie Statina !

Les adeptes du tactile peuvent se réjouir. Si les écrans qu’ils utilisent se limitent généralement aux tablettes et aux téléphones portables, l’invention de l’équipe du Professeur Khong de l’Université de technologie de Nanyang, située à Singapour, pourrait rapidement changer la donne.

Alors que les grands écrans tactiles sont très chers et limités en taille, cette nouvelle technologie, baptisée Statina (Speech Touch and Acoustic Tangible Interfaces for Next-generation Applications), permet de convertir n’importe quel écran et certaines surfaces en surfaces tactiles.

La technologie devrait permettre de transformer les téléviseurs à écran plat existants en des écrans tactiles pour un coût modique, contrairement aux écrans tactiles déjà sur le marché qui peuvent coûter des dizaines de milliers de dollars.

Lorsque les vibrations rendent une surface tactile…

Statina requiert simplement une série de capteurs de vibrations à placer autour de la surface que l’utilisateur souhaite rendre tactile. Les capteurs vont détecter la propagation des vibrations générées par l’impact d’un doigt ou d’un stylet sur la surface. Les chercheurs travaillent depuis 4 ans pour réussir à localiser ces vibrations. En analysant les données de vibration recueillies par chaque capteur, un algorithme développé pour l’occasion permet de déterminer avec précision la position de l’impact sur la surface.

Pour qu’une surface soit valorisée par cette nouvelle technologie, il faut donc qu’elle soit capable de propager des vibrations. Le bois, l’aluminium, le métal, le verre et plusieurs plastiques ont été testés avec succès. En revanche, Statina ne pourra pas être déployé sur des surfaces qui absorbent l’intégralité des vibrations, comme c’est le cas, par exemple, du ciment.

N’importe quel objet du quotidien pourrait donc vraisemblablement être transformé en une surface tactile pour un faible prix. « Notre système innovant est capable de transformer des surfaces telles que des tables en bois, aluminium, acier, verre et même des plastiques dans les écrans tactiles low-cost. Cela signifie que dans le futur, vous pourrez jouer à des jeux-vidéos ou dessiner des croquis sur les murs ou les fenêtres puisque quasiment toutes les surfaces peuvent être rendues tactile avec notre système », explique le professeur Khong.

Avec les seuls capteurs de vibration, il n’est possible de détecter qu’un seul point de contact. Pour pouvoir détecter la position et les mouvements  de plusieurs doigts, il faut les coupler à un ou plusieurs capteurs optiques. En recoupant l’ensemble des données, l’algorithme reconnaît alors l’ensemble des points de contact et peut suivre le mouvement des doigts.

Le chef du projet souhaite pouvoir commercialiser la technologie d’ici deux ans. En attendant,  l’équipe continue de travailler sur la miniaturisation de l’appareillage, l’amélioration de ses performances et approfondit ses recherches sur la partie liée aux capteurs optiques.

Par Matthieu Combe, journaliste scientifique

Posté le par Matthieu Combe


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !