Logo ETI Quitter la lecture facile

Décryptage

Verres progressifs : les secrets de fabrication

Posté le par La rédaction dans Matériaux, Biotech & chimie

[interview]

La fabrication d’un verre progressif met en œuvre de multiples techniques et procédés de traitement. Le directeur des opérations France d’Essilor dévoile leurs secrets de conception...

Que sont les verres progressifs ?

Les verres progressifs sont des verres correcteurs qui permettent de voir à la fois de près et de loin, quelle que soit la position du visage. Ils corrigent différents défauts visuels, dont la presbytie.

Comment sont-ils fabriqués ?

Le travail commence sur un verre semi-fini (pas encore taillé) très épais. À l’aide d’un ordinateur, les différents points de design du verre sont établis au dixième de micron près. Cette opération de calcul prend en moyenne 1,15 minutes. Le verre passe ensuite sur les machines numériques chargées de l’usinage.

À l’étape suivante, le verre subit une série de traitements :

  • Un procédé durcissant, contre les rayures et les chocs, avec une résine transparente ;
  • Une formule anti-reflet, qui peut comprendre 18 couches d’une dizaine de nanomètres ;
  • Un traitement anti-statique, anti-salissure et hydrophobe (résistant à l’eau), à base de produits chimiques.

Le cas échéant, un traitement colorant peut-être ajouté. Il existe 58 teintes uniformes ou dégradées au catalogue. Il est possible de créer la couleur de son choix à partir d’un modèle (un morceau de tissu, par exemple). Le processus se termine par un marquage des points de référence optique du verre. Celui-ci permet à l’opticien de réaliser son assemblage dans la monture. Au total, pas moins de 80 stades d’exécution sont accomplis, incluant chacun des phases de contrôle. 

Quels matériaux entrent dans la composition d’un verre progressif ?

Un verre progressif est fabriqué à partir d’un verre dit « organique », c’est-à-dire à base de résine de polymère. Il existe plusieurs types de matériaux aux propriétés différentes, pour jouer sur l’épaisseur, le poids et la résistance. Certains verres sont en polycarbonate, afin de les rendre incassables. C’est notamment le cas pour les modèles destinés aux enfants.

Les méthodes de conception ont-elles évoluées ?

Considérablement ! On recueille régulièrement de nouvelles données sur les habitudes visuelles de la population, comme la position du regard pendant la lecture, la conduite… Cela a permis de faire évoluer le design des verres ces 10 dernières années. On pensait même avoir atteint le sommet technologique dans la fabrication des verres progressifs. Mais, chez Essilor, nous préparons déjà de nouvelles avancées majeures…

(Source : Lissac.fr)

 

Pour aller plus loin :

Participez à la formation Techniques de l’Ingénieur : Traitement de surface : quels procédés pour quelles fonctions

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !