Logo ETI Quitter la lecture facile

Domotique : Free fait irruption dans la maison connectée

Posté le par Frédéric Monflier dans Informatique et Numérique

La nouvelle Freebox Delta se voue, entre autres fonctions, au contrôle domotique, ce qui a conduit les équipes techniques de l'opérateur à élaborer un nouveau protocole radio.

Ce mardi 4 décembre, l’opérateur telecom Free a dévoilé sa nouvelle box Internet, la Freebox Delta. Associé au Server (raccordé au réseau Internet), le Player, loin d’être un simple décodeur TV,  bénéficie d’une apparence singulière et d’une polyvalence – c’est aussi une barre de son – qui ont déjà fait beaucoup parler. Par l’entremise de cette box tout-en-un, Free fait également irruption dans le Smart Home. Tous les grands opérateurs français, Orange, SFR et Bouygues Telecom, ont déjà tenté l’aventure auparavant. Tous ont lâché l’affaire ou ne communiquent guère plus sur le sujet, faute d’avoir suscité l’adhésion d’un nombre suffisant de clients.

Free a toutefois choisi une voie différente : optionnelle chez les concurrents, la domotique est ici incluse dans l’offre (49,99 €/mois) et le Player agit d’office comme une passerelle conçue pour interagir avec les équipements du foyer, dont le pack Sécurité fourni. Lequel contient un détecteur d’ouverture de porte ou de fenêtre, un détecteur de mouvement par infrarouge, une caméra Wifi et une mini-télécommande. Par ailleurs, la box incorpore une sirène de 110 décibels, une batterie et se connecte au réseau bas débit Sigfox en cas de coupure électrique et Internet, accidentelle ou provoquée. Une façon de transmettre une notification d’alerte à l’utilisateur en toute circonstance.

Chiffrement, mesh et ouverture

L’usage n’est pas centré que sur la sécurité, certes une préoccupation majeure des amateurs de maison connectée. Le Player est en effet également capable de piloter certains équipements de Somfy, spécialisé dans la motorisation des ouvrants (volets roulants, portails, etc) et les micro-modules d’éclairage, grâce à la prise en charge des protocoles radio RTS et io-Home Control développés ou co-développés par cet industriel. « En tout, cinq protocoles radio configurables sont intégrés, précise un technicien Free, soit un sur la bande 433 MHz, trois sur la bande 868 MHz et un sur la bande 2,4 GHz. Nous avons même mis au point notre propre protocole à 865 MHz, car aucun protocole existant ne réunissait les qualités que nous cherchions, à savoir la portée, la capacité mesh (chaque objet peut répéter le signal pour augmenter la portée), le chiffrement pour sécuriser la liaison et l’ouverture ».

Ouverture ? Il est en effet prévu que les spécifications techniques de ce protocole soient rendues publiques, ce qui pourrait inciter des fabricants de capteurs et d’objets connectés à l’adopter. On peut aussi rétorquer qu’il s’agit d’un protocole supplémentaire sur un marché qui en compte déjà beaucoup (Z-Wave, Zigbee, Enocean…), faute d’une unification qui ne viendra sans doute jamais. Il reste à savoir si la Freebox Delta arrive à point nommé ou non sur un marché progressant doucement, bien qu’il soit de plus en plus agité par les assistants à reconnaissance vocale des GAFA et les nombreux mouvements observés ces derniers mois (acquisition de Netatmo par Legrand, alliance entre EDF, Aldes, Delta Dore et Saunier Duval…).

Par Frédéric Monflier

Pour aller plus loin

Posté le par Frédéric Monflier


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !