Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Domotique : pourquoi les entreprises ne veulent pas passer à côté

Posté le par Matthieu Combe dans Entreprises et marchés

La RT 2012 et le plan de rénovation énergétique de l’habitat visent à limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs et anciens. Mais l’efficacité énergétique active via l’utilisation de systèmes intelligents de mesure, de contrôle et de régulation, grâce à la domotique doit encore être améliorée. Son potentiel de développement est considérable !

Le marché de la gestion énergétique domestique intelligente est valorisé à plus de 1,5 milliards de dollars en 2013, selon un rapport de Green Tech Média. La société envisage un marché jusqu’à 4 milliards de dollars en 2017. Plus largement, selon l’étude « Hype Cycle 2013 » du cabinet d’analyse Gartner, l’ensemble des objets connectés devraient générer une valeur ajoutée de 1 900 milliards de dollars pour l’économie mondiale à l’horizon 2020, soit 2,6 % du PIB mondial. Le cabinet estime que le nombre total d’objets connectés dans le monde va passer de 2,5 milliards en 2009  à au moins 30 milliards d’ici 2020. 

Mais le cabinet d’études Idate et le cabinet d’analyse économique IDC vont encore plus loin. Pour eux, le nombre total d’objets connectés atteindra respectivement  80 milliards et 212 milliards en 2020. IDC prévoit ainsi une valeur ajoutée totale de 8 900 milliards de dollars, soit 12,4 % du PIB mondial !

La démocratisation des tablettes et Smartphones ces dernières années, la fiabilité des technologies sans fil et l’émergence des objets connectés réunit toutes les conditions pour le développement de la maison connectée. Les utilisateurs sont en effet demandeurs de nouvelles applications. 

Les entreprises ne veulent pas passer à côté !

Les fabricants d’automatismes et de matériels électriques historiques ne veulent pas perdre leur place de leader. En autres, Intel, IBM, Legrand et Schneider Electric développent de nouvelles puces électroniques et de nouveaux logiciels informatiques pour parvenir à faire communiquer les objets et systèmes entre eux, rapidement, sans trop consommer d’énergie. 

Dans leur étude Le marché de la domotique, les experts de Xerfi se sont intéressés à la mutation des acteurs de terrain avec l’entrée en scène de nouveaux acteurs puissants. Ainsi, Les opérateurs de télécommunications, Orange, SFR et Bouygues Telecom en tête, sont sur le coup. En effet, le développement de la domotique nécessitera un réseau de transmission de données à Très Haut Débit sans fil pour transmettre des flux d’informations numériques multipliés. Ces flux seront pris en charge grâce au déploiement de la fibre optique à très haut débit et du réseau de communication à haut débit sans fil 4G.

Les géants de l’Internet ne veulent pas non plus passer à côté de cette révolution. Google, Apple et Microsoft développent leurs propres objets connectés et créent ainsi de nouvelles plates-formes dédiées. De leur côté, les énergéticiens tels qu’EDF et GDF Suez travaillent sur de nouvelles offres d’abonnement, notamment à travers l’effacement chez les particuliers.

Les fabricants de produits électroménagers (LG, Sharp, Samsung, etc.) apportent également de l’intelligence aux équipements de la maison (réfrigérateur, aspirateur, etc.), mais peinent encore à offrir des solutions intégrées et pratiques.

Au final, le marché de  la maison intelligente se situe au croisement de différents acteurs : constructeurs, producteurs d’énergie, télécoms, sécurité, fabricants d’automatismes, de matériels électriques et d’électroménager. Le développement du marché passera par des collaborations accrues entre ces leaders de différents secteurs, mais aussi de plus en plus, avec des startups utilisant le Cloud.

Par Matthieu Combe, journaliste scientifique

Pour aller plus loin

Posté le par Matthieu Combe


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !