Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Le Danemark, champion du monde de l’innovation cleantech

Posté le par La rédaction dans Environnement

L’étude  « Coming Clean: The Cleantech Global Innovations Index 2012 » réalisée pour la première fois par le Cleantech Group (Californie) et pour le WWF, place le Danemark en position numéro 1 de l’innovation écotechnologique à l’échelle mondiale.

Le classement a été réalisé selon 15 critères, regroupés en 4 catégories principales : les facteurs favorisant l’innovation en général (dont la culture entrepreneuriale), les facteurs favorisant l’innovation spécifiquement écotechnologique (dont les politiques publiques et l’accès aux financements privés), l’effectivité de l’émergence des innovations, et l’effectivité de leur commercialisation concrète (dont le chiffre d’affaire des entreprises et le nombre d’emplois créés). L’étude a principalement porté sur les écotechnologies énergétiques, c’est-à-dire sur les technologies de collecte des énergies renouvelables. Un indice synthétique a été construit en donnant un poids égal aux 4 catégories de critères, ce qui a permis d’obtenir le premier classement jamais réalisé en la matière.

Israël, la Suède et la Finlande suivent le Danemark dans le classement. Ce sont ainsi des petits pays qui se montrent les plus favorables à la création et au succès des start-up à vocation écotechnologique. Viennent ensuite en 5ème et 6ème position les USA et l’Allemagne.  La Scandinavie et plus généralement les pays dont la religion dominante est le protestantisme (à l’exception d’Israël), sortent largement gagnants. La Russie, l’Arabie Saoudite ou le Mexique, grands pays riches en ressources fossiles (pétrole et gaz) se positionnent en bas du classement.

La France, pays à fonctionnement très centralisé, obtient un classement très moyen. « Les moteurs de l’innovation en général sont faibles à cause du manque de culture entrepreneuriale », soulignent les auteurs du rapport.

Le Danemark consacre 3,14% de son PIB à la manufacture écotechnologique et a un haut niveau de consommation intérieure en énergie renouvelable par point de PIB. La volonté politique de réduire la demande intérieure en énergies sales est très forte au Danemark, et le gouvernement s’est par exemple fixé comme objectif de produire 50% de son électricité à partir de l’éolien dès 2020, contre 26% en 2011, ce qui est déjà conséquent. Le groupe Vestas, qui était au départ une petite entreprise régionale innovante spécialisée dans l’éolien, est parvenue à commercialiser à grande échelle sa technologie et à conquérir le marché global.

Dans les années à venir, le classement pourrait être bouleversé avec l’émergence des puissances asiatiques, dont la Chine et l’Inde.

Par Olivier Danielo

 

 

également

Fiches pratiques : Déployer l’innovation à 360°

En tant qu’ingénieur, vous êtes, de par votre formation, bien préparé à appréhender les technologies émergentes, à travailler sur les projets de R&D et sur le développement de nouveaux produits, et à savoir effectuer des compromis technico-économiques. Vous savez inventer à partir de feuilles de routes bien délimitées, transmises par la direction ou le marketing.

Ces schémas ne tiennent plus ! Il est devenu vital pour les entreprises de savoir innover de manière rapide et systématique. La méthode, le processus, l’outil ou l’organisation, la culture et la motivation sont les briques indispensables à ce nouveau savoir-faire de l’innovation. Autant de notions familières à l’ingénieur qui vous propulsent au cœur du dispositif d’innovation des entreprises.

EN SAVOIR PLUS

Posté le par La rédaction


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !