Logo ETI Quitter la lecture facile

En ce moment

Les astronautes allumeront un feu à bord de l’ISS

Posté le par Séverine Fontaine dans Espace

Pour comprendre comment le feu se propage dans une zone confinée dans l’espace, des astronautes vont réaliser une expérience à bord de la Station spatiale internationale.

Un nouveau ravitailleur Dragon a été expédié par SpaceX vers la Station spatiale internationale (ISS) le 5 décembre dernier. A son bord, près de 3 tonnes de fret dont des expériences scientifiques et techniques. Parmi elles, la combustion confinée (Confined Combustion). L’objectif est d’étudier, dans une soufflerie, le comportement du feu et sa propagation en microgravité. “Sur Terre, les matériaux brûlent plus rapidement dans des espaces plus petits et plus confinés, et cette observation est testée à bord de la Station spatiale internationale” explique Ya-Ting Liao, principal chercheur, sur le site de la Nasa. D’autres facteurs seront également à l’étude tels que l’émissivité et la réflectivité du rayonnement ou encore la conductivité thermique des parois.

Ce n’est pas la première fois que des expériences sur la combustion sont réalisées dans l’espace. Des installations spécifiques, comme le Combustion Integrated Rack (CIR) depuis 2008 ou la Microgravity Science Glovebox, permettent de faire des expériences sans risques pour le vaisseau ou l’équipage sur la Station spatiale internationale. D’autres expériences ont également été menées à l’extérieur de l’ISS : dans le projet Saffire de la Nasa, les chercheurs ont étudié la propagation du feu à bord du cargo inoccupé Cygnus avant sa désintégration lors de sa rentrée atmosphérique. Celles-ci ont montré que “les flammes se propagent plus lentement dans un grand espace confiné que dans un espace plus petit, même si toutes les conditions environnementales sont les mêmes (oxygène, pression, vitesse d’écoulement, etc.)” précise Ya-Ting Liao.

La propagation du feu à bord de l’ISS

Pendant 6 mois, ces nouvelles recherches vont permettre d’étudier la propagation des flammes à bord de la Station spatiale internationale grâce à l’utilisation de la soufflerie (existante) de combustion et de suppression des solides (Burning and Suppression of Solids, BASS) avec quelques modifications (ajout de chicanes parallèles et adjacentes à l’échantillon de carburant). “Les chicanes sont montées sur un rack afin que la distance entre celles-ci puisse être ajustée” précise Ya-Ting Liao dans son article. “Les tests sont effectués dans des flux à faible vitesse (~ 3-10 cm/s) avec différentes distances de chicane. Les tests sont également effectués avec différents traitements muraux”. La Combustion Confinée vise ainsi à étudier la propagation des flammes dans les espaces confinés, en particulier les interactions entre la propagation des flammes et les murs environnants. Ces expérimentations pourraient in fine permettre de mieux concevoir les bâtiments dans l’espace et sur Terre pour prévenir et limiter la propagation des incendies.

Pour aller plus loin

Posté le par Séverine Fontaine


Réagissez à cet article

Commentaire sans connexion

Pour déposer un commentaire en mode invité (sans créer de compte ou sans vous connecter), c’est ici.

Captcha

Connectez-vous

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous et retrouvez plus tard tous vos commentaires dans votre espace personnel.

INSCRIVEZ-VOUS
AUX NEWSLETTERS GRATUITES !